Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Ce que prévoit McLaren pour la Formule 1 de 2050

Sybille Aoudjhane , , , ,

Publié le

Images Intelligence artificielle, aérodynamique active, moteur électrique...Le constructeur automobile McLaren imagine la Formule 1 du futur. 

Ce que prévoit McLaren pour la Formule 1 de 2050
La MCLExtreme pourra atteindre les 500 km/h.
© McLaren

"Nous sommes en 2050, le championnat du monde de Formule 1 célèbre son centenaire et des technologies telles que l'intelligence artificielle (IA), l'autonomie, l'électrification et la réalité mixte seront devenues monnaie courante dans la société". Dans 30 ans, le monde dans lequel évoluera la Formule 1 aura bien changé et McLaren compte bien l’affronter avec des modèles adaptés. Le constructeur automobile se met déjà au travail.

De cet avenir est né le modèle MCLExtreme, une formule 1 électrique à la vitesse maximale de 500 km/h. McLaren mise sur des régulations futures plus ouvertes sur l’aérodynamique active (c’est-à-dire un design de la voiture modulable en fonction de la conduite). Des pontons changent de position selon la trajectoire de la Formule 1 : ils se déploient lors que le véhicule ralentit ou dans les tournants. Le design insiste aussi sur le plancher conçu avec une meilleure force de maintien.

L'IA, un co-pilote 

Le constructeur pense que les recherches pour améliorer les courses automobiles seront le creuset du développement de l’intelligence artificielle : "le pilote du futur recevra moins d'informations du pitwall et comptera plutôt sur un co-pilote de l'IA". Pour McLaren, le pilote sera connecté grâce à des capteurs à une machine intelligente capable de sentir l’état d’esprit du conducteur. L’IA pourra fournir une stratégie de course et des informations clefs.

Quant aux voitures électriques, "le stockage d'énergie est le lieu de la complexité". Le MCLExtreme ne se rechargera plus en plug-in mais en "absorbant la puissance du sol via un couplage résonant inductif". Le constructeur a tout de même précisé qu’il ne s’intéresse pas aux voitures volantes.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par McLaren (@mclaren) le

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par McLaren (@mclaren) le

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle