#CashInvestigation : Quand Elise Lucet s'attaque à Sanofi et Pierre Gattaz

Pour son troisième numéro en prime time, le magazine "Cash Investigation" présenté par Élise Lucet et diffusé sur France 2, s'est intéressé aux 56 milliards d’euros de dividendes distribués en 2014 par les entreprises du CAC 40. L'enquête s'attaque notamment à Sanofi et demande des comptes au patron du Medef.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

#CashInvestigation : Quand Elise Lucet s'attaque à Sanofi et Pierre Gattaz

C'est avec le thème "Quand les actionnaires s'en prennent à nos emplois" qu'Elise Lucet a signé le retour Cash Investigation. Tout au long de l'émission, elle a tenté de démontrer que les grandes entreprises préféraient choyer leurs actionnaires, quitte à sacrifier des emplois. En ligne de mire : Sanofi. Sur sa route : Pierre Gattaz.

Sanofi : numéro un des dividendes

Sanofi, le champion mondial de la pharmacie et 2e entreprise du CAC 40, a connu une année difficile. D'abord des résultats en berne, puis le limogeage de son patron Chris Viehbacher - avec 5 millions d'euros d'indemnités de départ -, un plan social retoqué et, enfin, l'arrivée d'Olivier Brandicourt et son "Golden Hello" de... 4 millions d'euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Retrouvez notre dossier : Sanofi, champion français et Big Pharma mondiale

Il n'en fallait pas plus pour qu'Elise Lucet intervienne en pleine assemblée générale de Sanofi :

Un système financier "encouragé" par le Medef ?

Interrogé sur l'impact négatif des dividendes par Elise Lucet, à l'occasion des "Assises de l'Industrie" organisée par L'Usine Nouvelle, Pierre Gattaz le patron du Medef, n'en démord pas : "Arrêtons d'opposer actionnaires et salariés. C'est un faux débat. L'économie n'est pas politique, et si on n'accepte pas les règles de l'économie de marché, on joue en 2e ou 3e division. Les dividendes et les plus-values sont trop taxées en France. Les dividendes, c'est merveilleux, c'est magnifique, parce que ça rémunère des risques."

Retrouvez notre dossier : "Que s'est-il passé aux Assises de l'Industrie 2014 ?"

Lors de ces mêmes Assises de l'Industrie, le 5 novembre 2014, l'émission Cash Investigation avait déjà fait parler d'elle. François Quentin, président de Huawei France, avait alors répondu à la polémique lancée par l'émission du magazine de France 2 diffusée la veille et ayant pour thème : "les secrets inavouables de nos téléphones portables." Dans ce numéro, Elise Lucet reprochait notamment au fabricant de smartphones de se fournir auprès d'une entreprise chinoise où travaillent des enfants.

Wassinia Zirar

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS