Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

#CashInvestigation : Quand Elise Lucet s'attaque à Sanofi et Pierre Gattaz

, , , ,

Publié le

Pour son troisième numéro en prime time, le magazine "Cash Investigation" présenté par Élise Lucet et diffusé sur France 2, s'est intéressé aux 56 milliards d’euros de dividendes distribués en 2014 par les entreprises du CAC 40. L'enquête s'attaque notamment à Sanofi et demande des comptes au patron du Medef.

#CashInvestigation : Quand Elise Lucet s'attaque à Sanofi et Pierre Gattaz © Capture d'écran

C'est avec le thème "Quand les actionnaires s'en prennent à nos emplois" qu'Elise Lucet a signé le retour Cash Investigation. Tout au long de l'émission, elle a tenté de démontrer que les grandes entreprises préféraient choyer leurs actionnaires, quitte à sacrifier des emplois. En ligne de mire : Sanofi. Sur sa route : Pierre Gattaz. 

Sanofi : numéro un des dividendes 

Sanofi, le champion mondial de la pharmacie et 2e entreprise du CAC 40, a connu une année difficile. D'abord des résultats en berne, puis le limogeage de son patron Chris Viehbacher - avec 5 millions d'euros d'indemnités de départ -, un plan social retoqué et, enfin, l'arrivée d'Olivier Brandicourt et son "Golden Hello" de... 4 millions d'euros.

 

Retrouvez notre dossier : Sanofi, champion français et Big Pharma mondiale

 

Il n'en fallait pas plus pour qu'Elise Lucet intervienne en pleine assemblée générale de Sanofi : 

 

Un système financier "encouragé" par le Medef ? 

Interrogé sur l'impact négatif des dividendes par Elise Lucet, à l'occasion des "Assises de l'Industrie" organisée par L'Usine Nouvelle, Pierre Gattaz le patron du Medef, n'en démord pas : "Arrêtons d'opposer actionnaires et salariés. C'est un faux débat. L'économie n'est pas politique, et si on n'accepte pas les règles de l'économie de marché, on joue en 2e ou 3e division. Les dividendes et les plus-values sont trop taxées en France. Les dividendes, c'est merveilleux, c'est magnifique, parce que ça rémunère des risques." 

Retrouvez notre dossier : "Que s'est-il passé aux Assises de l'Industrie 2014 ?"

 

Lors de ces mêmes Assises de l'Industrie, le 5 novembre 2014, l'émission Cash Investigation avait déjà fait parler d'elle. François Quentin, président de Huawei France, avait alors répondu à la polémique lancée par l'émission du magazine de France 2 diffusée la veille et ayant pour thème : "les secrets inavouables de nos téléphones portables." Dans ce numéro, Elise Lucet reprochait notamment au fabricant de smartphones de se fournir auprès d'une entreprise chinoise où travaillent des enfants.

Wassinia Zirar

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

05/03/2015 - 08h57 -

Elise Lucet a bien travaillé pour recevoir son avancement sanction, étape ordinaire du principe de Peter ! Une carrière, ça s'étudie !
Répondre au commentaire
Nom profil

04/03/2015 - 19h02 -

Bonsoir,
Cette journaliste SUPER blindée qui va faire une émission contre les Riches, c'est du F...tage de gueule !
Nayant pas pu voir cette émmision, j'espère qu'il y avait moins d'erreurs et de mauvaise foi que dans l'émission sur le DIESEL
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle