Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bruno Le Maire maintient sa prévision de croissance pour 2019

, ,

Publié le , mis à jour le 06/09/2019 À 07H21

Le gouvernement français prédit une "croissance solide" pour 2019. Le 5 septembre, le ministre de l'Économie et des Finances a dévoilé son estimation.

Bruno Le Maire maintient sa prévision de croissance pour 2019
"La profitabilité des entreprises est au plus haut", selon Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances. /Photo prise le 27 juillet 2019/REUTERS/Philippe Wojazer
© Philippe Wojazer

Le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a confirmé jeudi 5 septembre la prévision de son gouvernement d'une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 1,4% pour l’ensemble de l’année 2019. "La France a un niveau de croissance solide : 1,4%. Je confirme ce chiffre pour 2019", déclare-t-il dans un entretien à La Croix.

"La France est devenue le pays le plus attractif de la zone euro"

"La France est devenue le pays le plus attractif de la zone euro, la profitabilité des entreprises est au plus haut et la croissance de la consommation redémarre. Nous avons fait notre part du chemin. Nous attendons maintenant que les autres membres de la zone euro fassent la leur. Le seul rempart contre le populisme, ce sont des décisions fortes", ajoute Bruno Le Maire.

Le ministre évoque également les dangers pour la croissance mondiale engendrés par la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. "Les tarifs imposés par les États-Unis sur les produits chinois et les mesures de rétorsion de la Chine auront un impact à la baisse de 0,5 point sur la croissance mondiale en 2020. C’est considérable ! Surtout si vous le rapportez au faible niveau de croissance de la zone euro", juge-t-il.

Une croissance de +0,3% au premier trimestre

Selon les données diffusées fin août par l'Insee, la croissance de l'économie française au deuxième trimestre a été revue en hausse à 0,3%, soit 0,1 point de plus qu'annoncé initialement, conservant ainsi son rythme du début d'année. Dans sa deuxième et dernière estimation, l'Institut national de la statistique a en effet confirmé la croissance du premier trimestre, à +0,3%.

L'acquis de croissance pour l'ensemble de l'année 2019, si l'activité stagnait complètement au cours du deuxième semestre, s'établit ainsi à 1,1% (contre 1,0% en première estimation).

Avec Reuters (Leigh Thomas avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle