Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bruno Le Maire annonce la nomination d’un commissaire à la réindustrialisation

Cédric Soares , ,

Publié le , mis à jour le 06/10/2017 À 18H23

Un commissaire interministériel à la réindustrialisation sera prochainement nommé a annoncé Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, mercredi 4 octobre. Son rôle sera de sécuriser l’activité des sites industriels. Un tel maître d’œuvre, à l’échelon national, est quasiment inédit.

Bruno Le Maire annonce la nomination d’un commissaire à la réindustrialisation
Le Ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé mercredi 4 avril, la nomination prochaine d'un commissaire interministériel à la réindustrialisation
© DR.

Le gouvernement s'apprête à nommer un commissaire interministériel à la réindustrialisation. Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, en a fait l'annonce lors de la session des questions au gouvernement qui s’est tenue, mercredi 4 octobre, à l’Assemblée nationale.

 

Le rôle de ce commissaire sera "en particulier de prévenir les risques de fermetures d’usines" et d’ "accompagner les industries" a précisé le représentant de l’exécutif. Le ministre répondait à une question de Daniel Labronnne. Le député (LRM) de l’Indre-et-Loire souhaitait savoir comment le gouvernement allait transposer, à l’échelon national, les méthodes utilisées localement pour la préservation de l’activité du site de Whirlpool d’Amiens (Somme).

"L’Etat joue son rôle, accompagne, soutient, aide à l’investissement. C’est ce qui a été le cas  pour Whirlpool. Ce sera le cas sur tous les sites industriels qui sont menacés", a affirmé Bruno Le Maire.

Un dispositif quasiement inédit

La nomination, par l’exécutif, d’un chef d’orchestre de la réindustrialisation à l’échelon national demeure un fait rare. Jacques Chérèque, ancien secrétaire national adjoint de la CFDT et membre du parti socialiste, fut le premier. Il fut nommé, de 1988 à 1991, ministre délégué à l’Aménagement du territoire et à la reconversion industrielle sous le gouvernement Rocard II. Il avait été précédemment préfet délégué pour le redéploiement industriel en Loraine de 1984 à 1988.

Arnaud Montebourg, lui, fut nommé en 2012, ministre du Redressement productif. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault avait ensuite désigné 22 commissaires au Redressement productif, dans chacune des régions métropolitaines. Avant cela, en 2009, le deuxième gouvernement de François Fillon avait installé dix commissaires à la réindustrialisation, dans les principales régions concernées par les fermetures d'usines et les délocalisations.  

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus