Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bruno Le Maire annonce la nomination d’un commissaire à la réindustrialisation

Cédric Soares , ,

Publié le , mis à jour le 06/10/2017 À 18H23

Un commissaire interministériel à la réindustrialisation sera prochainement nommé a annoncé Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, mercredi 4 octobre. Son rôle sera de sécuriser l’activité des sites industriels. Un tel maître d’œuvre, à l’échelon national, est quasiment inédit.

Bruno Le Maire annonce la nomination d’un commissaire à la réindustrialisation
Le Ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé mercredi 4 avril, la nomination prochaine d'un commissaire interministériel à la réindustrialisation
© DR.

Le gouvernement s'apprête à nommer un commissaire interministériel à la réindustrialisation. Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, en a fait l'annonce lors de la session des questions au gouvernement qui s’est tenue, mercredi 4 octobre, à l’Assemblée nationale.

 

Le rôle de ce commissaire sera "en particulier de prévenir les risques de fermetures d’usines" et d’ "accompagner les industries" a précisé le représentant de l’exécutif. Le ministre répondait à une question de Daniel Labronnne. Le député (LRM) de l’Indre-et-Loire souhaitait savoir comment le gouvernement allait transposer, à l’échelon national, les méthodes utilisées localement pour la préservation de l’activité du site de Whirlpool d’Amiens (Somme).

"L’Etat joue son rôle, accompagne, soutient, aide à l’investissement. C’est ce qui a été le cas  pour Whirlpool. Ce sera le cas sur tous les sites industriels qui sont menacés", a affirmé Bruno Le Maire.

Un dispositif quasiement inédit

La nomination, par l’exécutif, d’un chef d’orchestre de la réindustrialisation à l’échelon national demeure un fait rare. Jacques Chérèque, ancien secrétaire national adjoint de la CFDT et membre du parti socialiste, fut le premier. Il fut nommé, de 1988 à 1991, ministre délégué à l’Aménagement du territoire et à la reconversion industrielle sous le gouvernement Rocard II. Il avait été précédemment préfet délégué pour le redéploiement industriel en Loraine de 1984 à 1988.

Arnaud Montebourg, lui, fut nommé en 2012, ministre du Redressement productif. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault avait ensuite désigné 22 commissaires au Redressement productif, dans chacune des régions métropolitaines. Avant cela, en 2009, le deuxième gouvernement de François Fillon avait installé dix commissaires à la réindustrialisation, dans les principales régions concernées par les fermetures d'usines et les délocalisations.  

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle