Bruno Bonnell fustige les travaux du Parlement européen sur la robotique

Le travail du Parlement européen sur la robotique et l'intelligence artificielle ne fait pas que des heureux. Bruno Bonnell, l'un des partenaires du fonds d’investissement Robolution capital, tire à boulets rouges sur la proposition d'initiative législative des députés, fustigeant un "vrai mélange des genres et surtout une méconnaissance profonde du sujet".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Bruno Bonnell fustige les travaux du Parlement européen sur la robotique
Bruno Bonnell

Il n’a pas été convaincu. Bruno Bonnell, l’un des partenaires du fonds d’investissement Robolution capital, n’a pas mâché ses mots à propos du travail du Parlement européen sur la robotique et l’intelligence artificielle, mercredi 15 février. "Il y a un vrai mélange des genres et surtout une méconnaissance profonde du sujet", pointe-t-il dans une interview pour la radio Europe 1.


Bruno Bonnell : "Il ne faut pas se ridiculiser... par Europe1fr

L’ancien président du syndicat Syrobo, qui représentait la robotique de services avant sa fusion avec le Symop, s’est également interrogé sur l’opportunité de réformer la responsabilité juridique de la robotique. "Nous n’accorderons pas aux machines le bénéfice de l’erreur humaine, explique-t-il. Qui est responsable ? C’est encadré par des assurances traditionnelles et nous n’avons pas besoin de réinventer le droit pour des cas d’espèce très spécifiques qui feront l’objet de débats d’experts au moment voulu."

"Il ne faut certainement pas se ridiculiser en bloquant le développement du progrès et notamment de la robotique", ajoute enfin Bruno Bonnell.

Le Parlement européen débat aujourd’hui de la proposition d’initiative législative sur les règles de droit civil à appliquer à la robotique. Le débat sera suivi demain d’un vote en séance plénière. La résolution proposée par la commission des Affaires juridiques du Parlement européen appelle notamment à la création d’une agence européenne chargée de la robotique et de l’intelligence artificielle, à encadrer juridiquement ce secteur "à un horizon de 10 ou 15 ans", de promouvoir la recherche ou encore de mettre en place un code de conduite pour les ingénieurs en robotique.

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS