Quotidien des Usines

Bretagne/Pays de la Loire/Poitou-Charentes

, , , ,

Publié le

Dossier

- 101 projets annoncés ou achevés entre mi-2002 et mi-2003, soit 10% du total de la France
- 1 839,6 millions d'euros engagés, soit 5% du total de la France
- 3 232 emplois emplois envisagés à terme, soit 7% du total de la France

> 12 investissements marquants
> Les points noirs
> Les autres investissements

Les régions de l'Ouest résistent

- L'automobile, notamment PSA, a suscité des investissements d'envergure.
- Les groupes étrangers (Schweitzer-Mauduit, Lydall...) soutiennent d'importants projets.
- Les incertitudes sur l'avenir d'Alstom Marine inquiètent toute une filière.
- Le bassin industriel d'Angers a accumulé les fermetures.

Certes, le nombre d'investissements dans l'Ouest traduit un ralentissement économique assez palpable par rapport à l'année précédente. Toutefois, l'économie de cette région fait preuve d'une certaine résistance et, contre toute attente, des projets industriels émanant de secteurs variés, sont apparus.
Les bonnes nouvelles viennent d'abord venues de l'automobile. Autour de PSA Peugeot Citroën à Rennes (Ille-et-Vilaine), plusieurs centaines emplois devraient être créés grâce au lancement de la 407. La montée en puissance du constructeur déclenche une série d'investissements chez les équipementiers, comme Faurecia et l'américain Visteon. A Cerizay (Deux-Sèvres), Heuliez devrait créer 700 emplois pour l'assemblage du nouveau coupé Opel. Le carrossier recueille ainsi les fruits d'une politique de recherche et développement sur les toits ouvrants. L'équipementier américain Lydall, spécialisé dans les composants thermo-acoustiques, a choisi Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) pour implanter ex-nihilo une usine destinée à conquérir des marchés auprès des constructeurs français.
Bien qu'un peu en retrait, l'investissement étranger s'est avéré relativement dynamique pour un territoire où le développement fut essentiellement endogène ces dernières années. Ainsi, l'américain Schweitzer-Mauduit s'avère être l'un des plus gros investisseur de l'année avec un projet de 55 millions d'euros pour une ligne de tabacs reconstitué dans sa filiale LTR, près du Mans. Egalement dans la Sarthe, le japonais NTN tient lui aussi le rythme de ses investissements. Il injectera cette année 23 millions d'euros dans son usine de joints de transmission pour l'automobile. 

Pas de répit pour l'agroalimentaire

Point fort de l'industrie régionale, l'agroalimentaire ignore souverainement le ralentissement. Comme chaque année, le secteur des plats cuisinés et de la charcuterie (Sodebo, Fleury-Michon), augmentent sans relâche leurs capacités. Dans l'environnement et l'énergie, des projets très lourds seront portés par les pouvoirs publics d'ici à 2007. C'est le cas de la future usine d'élimination des farines animales que Rhodia construira à Melle dans les Deux-Sèvres, ou celle de SVA-Intermarché à Cornillé en Ille-et-Vilaine.
Globalement, les banques de l'Ouest confirment cette assez bonne résistance de l'économie régionale. « Nos crédits liés à l'investissement des entreprises ont augmenté de 26 % », note Pascal Célérier, directeur du Crédit agricole Vendée Atlantique, l'une des principales banques de l'Ouest. « Nous n'avons pas du tout senti le ralentissement attendu après le 11 septembre et tant commenté par les observateurs économiques. Nous ne le voyons pas dans nos chiffres. »
Les menaces sur le tissu industriel sont pourtant tangibles. La plus préoccupante vient des Chantiers de l'Atlantique, l'une des principales locomotives de l'industrie de l'Ouest, qui verra son carnet de commandes se vider avec la livraison du Queen Mary 2. Les nombreuses commandes espérées par ses dirigeants ne sont pas tombées. A Lannion, l'emploi a été affecté par le recul de la filière « optronique », avec la cession d'Alcatel Optronics et les mauvaises performances d'Highwave Optical. L'effondrement de certains électroniciens laissera des traces : ACT Manufacturing a disparu avec 660 emplois, touchant durement le bassin industriel d'Angers. Ce territoire a perdu ainsi près de 1 300 emplois en quelques semaines entre la fin 2002 et le début 2003. L'équipementier américain TRW, en particulier, a sacrifié son usine locale. Quant à l'érosion de l'emploi dans le textile et la chaussure, elle semble interminable dans le Maine-et-Loire.


Emmanuel Guimard


12 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 


LTR Industries (Schweitzer-Mauduit, Etats-Unis)

Tabac
Une troisième ligne de production

LTR Industries prévoit d'investir 55 millions d'euros dans son usine de Spay (72) pour installer une troisième ligne de production de tabac reconstitué (à base de sous-produits de tabac), dont la demande va croissant. Cet outil doit donner à l'usine, arrivée à saturation, une production supplémentaire de 33 000 tonnes par an, ce qui portera la capacité annuelle du site à près de 85 000 tonnes. La mise en service d'un bâtiment de 22 000 mètres carrés est prévue pour mars 2004 et permettra, sur plusieurs années, la création de 80 emplois.

Lydall (Lydall Gerhardi, Etats-Unis)
Automobile
L'équipementier se renforce en Europe

Le groupe américain investira 16 millions d'euros entre janvier 2003 et juin 2004 dans la construction d'une usine de 8 000 mètres carrés à Saint-Nazaire (44). Cet équipementier y fabriquera des composants d'isolation thermo-acoustique pour les véhicules automobiles. « Cette usine nous permettra de fournir de nouveaux clients importants comme Renault-Nissan et PSA Peugeot Citroën desquels nous avons reçu des engagements sur des volumes significatifs », indique le groupe. Une centaine d'emplois seront créés.

Emin-Leydier (France)
Matériaux
Tout sur l'emballage alimentaire

Emin-Leydier construit une cartonnerie de 15 000 mètres carrés à Montsûrs (53) pour y produire des emballages dans des conditions d'hygiène stricte, puisqu'ils seront aptes à un contact alimentaire. Le projet, représentant un investissement de 40 millions d'euros, entraînera la création de 80 emplois. Les travaux, lancés en avril 2003, devraient s'achever en janvier 2004. L'usine vient renforcer le pôle mayennais d'Emin-Leydier qui a racheté Cartonnages Roc en avril 2000.

Airbus (EADS, Europe)
Aéronautique
En ordre de marche pour l'A380

L'avionneur poursuit son programme d'investissement essentiellement lié à l'A380 dans ses usines de Nantes (44) et de Saint-Nazaire (44). Entre janvier 2001 et décembre 2004, Nantes, unité spécialisée notamment dans les caissons centraux de voilure, recevra 228 millions d'euros d'investissement et Saint-Nazaire, 125 millions d'euros. Sur ce site, spécialisé dans l'assemblage des fuselages avant et centraux, la construction d'un hall de 8 000 mètres carrés doit être achevé en septembre 2003.

Rhodia (France)
Environnement
Un incinérateur pour les farines animales

Le groupe chimique était candidat à la construction d'un incinérateur de farines animales à Melle (79). Son projet, qui représente un investissement de 62 millions d'euros entre janvier 2004 et juin 2006, a été sélectionné par la Mission interministérielle pour l'élimination des farines animales (Miefa). L'unité sera équipée de deux fours fabriqués par Inova, filiale du suisse Von Roll, assortie d'un système de production d'électricité.

Heuliez (France)
Automobile
Assemblage des coupés roadsters d'Opel

Le carrossier industriel se voit confier par Opel la production d'un coupé roadster compact équipé d'un toit escamotable à commande électro-hydraulique, technologie sur laquelle Heuliez a beaucoup investi. Il recueille ainsi les fruits d'importants efforts en recherche et développement sur ce type de produits. A Cerizay (79), siège et principale usine d'Heuliez, 700 à 800 recrutements - voire davantage - devraient être nécessaires à partir de 2004 pour fabriquer ce modèle. Au moins 10 millions d'euros d'investissements sont prévus pour assurer ce contrat.

PSA Peugeot Citroën (France)
Automobile
Spécialisation dans le véhicule de moyenne gamme

L'usine PSA Peugeot Citroën de Rennes (35) bénéficie d'un programme de 90 millions d'euros d'ici à fin 2003. Il comprend une unité de stockage des caisses de véhicules et un atelier de peinture pour augmenter les cadences de la plate-forme, dont la capacité de production va dépasser les 400 000 véhicules par an contre 290 000 actuellement. Si le constructeur ne s'engage pas sur le nombre d'emplois à créer, plusieurs centaines d'embauches sont prévisibles.

Cooperl (France)
Agroalimentaire
À la recherche d'une plus forte valeur ajoutée

Le groupe coopératif de Lamballe (Côtes-d'Armor) a démarré, en février 2003, un investissement de 20 millions d'euros. Il sera achevé en juillet 2004. L'objectif du groupe, spécialisé dans l'abattage de porcs, est d'améliorer sa valeur ajoutée avec la création de lignes de découpes élaborées de viandes pour les marchés français et export. Ce programme va permettre la création de 100 emplois.

Sanden Manufacturing Europe (Sanden, Japon)
Automobile
Le boom de la climatisation automobile

La filiale industrielle européenne de l'équipementier japonais, investit 30 millions d'euros dans l'extension de ses bâtiments industriels de Tinténiac (35). Les travaux, lancés en janvier, s'achèveront en décembre prochain. L'objectif est de doubler la production de compresseurs pour la climatisation automobile. 60 emplois seront créés d'ici à décembre.

Fleury Michon (France)
Agroalimentaire
Niveau record pour les investissements

Fleury Michon, occupant en France le peloton de tête dans la charcuterie en libre-service, les produits traiteurs et les plats cuisinés, accroît encore ses investissements industriels. Ils atteindront un niveau inégalé à 29,1 millions d'euros en 2003. Près de 200 emplois nouveaux accompagneront ce plan. Les six usines du groupe, situées à proximité du siège de Pouzauges (85), ainsi que l'usine de Plélan-le-Grand (35) acquise en novembre dernier, sont concernées. « Sur chacun de ces sites, nous voulons être au sommet technologiquement, notamment sur le plan de la sécurité alimentaire », indique le groupe qui doit aussi installer de nouvelles lignes et augmenter ses capacités.

Volaille de Kéranna (Glon Sanders, France)
Agroalimentaire
Relance de l'abattoir

Après avoir investi 10 millions d'euros dans ses activités d'abattage et transformation de volailles, le groupe volailler engagera encore 12 millions d'euros cette année, principalement pour l'abattoir de poulets et de dindes de Guiscriff (56), qui sera équipé de nouvelles machines et dont les process seront modernisés. Ce site a fait l'objet d'une restructuration touchant 180 postes en fin d'année dernière. Pour sa part, le pôle Glon Sanders investira entre 13 et 15 millions d'euros en 2003. Mais, par ailleurs, le groupe Glon a annoncé la fermeture de son site de Pouilly-sous-Charlieu (42), spécialisé dans le conditionnement et la commercialisation des œufs.

Thales Avionics (France)
Electronique
Accroissement des capacités de production

Thales Avionics a investi 15 millions d'euros à Châtellerault (86) afin d'augmenter ses capacités de production de systèmes de navigation destinées aux industriels de l'aéronautique, de l'armement et du spatial. L'unité de 6 000 mètres carrés modernisée et restructurée a été inaugurée en avril 2003. Elle peut désormais répondre en particulier au marché des fabricants de missiles et à l'aviation civile pour qui elle fabrique des systèmes de secours.


LES POINTS NOIRS

Mitsubishi Electric
, c'est fini ! L'usine d'Etrelles en Ille-et-Vilaine a abandonné, en décembre 2002, la production de téléphones portables, une activité transférée en Asie et le licenciement de plus de 500 personnes. Mais, le groupe a cédé Mobiltron France son activité d'emballage avec la reprise d'une centaine de salariés.

Liquidée en mars 2003, La Fricassée à Carentoir (Morbihan) a définitivement fermé ses portes. Cette charcuterie industrielle a été victime d'un problème sanitaire qui l'a obligé à arrêter ses productions pendant quelques semaines. La grande distribution a immédiatement arrêté ses commandes, ce qui a conduit à sa liquidation judiciaire avec 180 licenciements.

L'américain Fellowes, spécialisé dans les machines de plastification des documents, a quitté Rennes (35) et transféré en novembre 2002 ses activités en Asie. Le groupe, qui jugeait le coût de la main d'œuvre trop élevé, a supprimé les 85 emplois de son usine bretonne, qui a été entièrement fermée.

Le groupe breton Doux, basé à Châteaulin (29), effectuera cette année une importante restructuration de ses usines d'abattage et de transformation de volailles, annoncée en avril 2003. Entre 500 et 1 000 emplois sont concernés avec la fermeture de trois usines et une baisse sensible de production pour un quatrième site.

L'armateur Jégo Quéré, filiale du groupe d'agroalimentaire espagnol Pescanova, a quitté en mars 2003 le port de Lorient (Morbihan). Confronté à un déficit de 8 millions d'euros, il se sépare de ses cinq bateaux de pêche industrielle. Une centaine de personnes sont licenciées.

A Saint-Nazaire (44), les Chantiers de l'Atlantique n'ont pas signé une commande de paquebot en deux ans et la sous-charge est maintenant sensible. En février 2003, Alstom Marine a fermé son chantier de Saint-Malo (35) et plusieurs sous-traitants ont déposé le bilan. C'est toute une filière qui attend une éventuelle reprise des commandes.

TRW a fermé, fin 2002, son usine d'Ecouflant, près d'Angers (49). Le groupe américain TRW Occupant Restraint Systems n'a pu ramener à la rentabilité cette unité de 153 salariés, spécialisée dans l'assemblage d'un modèle de boucle de ceintures de sécurité et de ceintures avec barres de torsion pour véhicules particuliers.

ACT Manufacturing a été liquidée en décembre 2002. Cette usine de cartes électroniques, basée à Angers (49) avait été cédée par Bull à l'américain ACT en 2000. Touchée par le recul du marché des composants électroniques, l'usine disparaît avec 660 emplois.

Zapper's, Pindière, JB Martin, Jol... la litanie des dépôts de bilan, des fermetures et des plans sociaux se poursuit dans le secteur de la chaussure choletaise où l'on estime à plus de 3 000, le nombre d'emplois perdu au cours des cinq dernières années. Avec Bleue Couture, Mulliez, le textile suit le même mouvement, principalement dans le Maine-et-Loire.

L'américain Atmel, spécialisé dans les semi-conducteurs, à l'intention de vendre l'activité fabrication de son usine de Nantes (ex. Matra MHS). Si aucun repreneur sérieux ne se faisait connaître d'ici à fin 2003, la fermeture de cette unité pourrait être envisagée, ce qui toucherait 350 salariés sur un effectif total de 600.

Citation
« L'unité de fabrication est vieillissante et spécialisée sur les plaquettes de six pouces de diamètre, alors que notre groupe privilégie celles de huit pouces. Investir dans cette usine serait trop coûteux, alors que nous disposons d'usines de huit pouces en sous-charge ».
Christian Lainé, directeur des ressources humaines d'Atmel, à Nantes (44)

Le saumurois France Champignon doit résoudre ses problèmes financiers avant de trouver un partenaire. Bonduelle ou le financier Butler sont évoqués. Un plan de restructuration, présenté à l'automne dernier, prévoit la suppression de 400 emplois et la fermeture de trois sites industriels.

Alcatel Optronics, spécialisée dans le matériel pour les télécommunications optiques, a cédé en mars 2003 son site de Lannion (Côtes-d'Armor). Il employait encore environ 200 personnes contre 300 une dizaine de mois plus tôt. Le repreneur est Solutions Plastiques qui développera sur le site une activité de plasturgie, sans lien avec celle d'Optronics. Il a néanmoins proposé 115 postes aux anciens salariés du site. Un autre spécialiste des télécommunications optiques, Highwave Optical, est également en difficulté. Cette entreprise a supprimé une centaine de postes fin 2002 à Lannion.

Reprise par APM Group au groupe Valfond, l'usine des Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire) est menacée de fermeture à court terme selon les syndicats. Cela entraînerait la suppression de 192 postes. Le démembrement de Valfond se poursuit dans les Pays de la Loire. APM Group a également repris le site de Laval et la fonderie Focast à Châteaubriant (Loire-Atlantique), cette dernière pourrait être vendue.

La société Morbihan Confection, basée à Hennebont (56), a disparu en février 2003 avec ses 113 emplois. Les autres sociétés du même groupe, présidées par Stéphane Jacob, sont également en difficulté : Bocage Confection (213 salariés) à la Forêt-sur-Sèvre (79), Bretagne Confection (70 salariés) à Landivisiau (29) et Cornouaille Confection (50 salariés) à Quimper (29).


LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE

DCN (France)
20 millions d'euros
Basse-Indre (44)
Acquisition de matériel, dont un complexe d'usinage et un robot pour le soudage.
Janvier-2003-janvier 2005
80 emplois

Malichaud Atlantique (Chromalloy, Etats-Unis)
13 millions d'euros

Rochefort (17)
Acquisition d'équipements (centres d'usinage, rectifieuse) pour cette usine spécialisée dans les aubes de réacteur pour l'aviation civile et militaire.
Mai 2002-janvier 2005
70 emplois

Bénéteau (France)
5 millions d'euros

Les Herbiers (85), Saint-Hilaire-de-Riez (85), Commequiers (85)
Extension des usines vendéennes du constructeur de bateau de plaisance.
Janvier à décembre 2003


AGROALIMENTAIRE

LU (Danone, France)
37 millions d'euros

La Haye-Fouassière (44)
Nouvelles productions de biscuits, augmentation de capacités.
Juillet 2002-décembre 2003
183 emplois

Sodebo (France)
25 millions d'euros

Saint-Georges-de-Montaigu (85)
Usine de charcuterie, reconstruction des bureaux, extension sur 5 000 mètres carrés de l'usine de pizzas, mise en place d'un bunker informatique.
Janvier à décembre 2003
150 emplois

Kermené (Leclerc, France)
15,5 millions d'euros

Colliné (22)
Extension de l'abattoir de porcs et de bovins.
Janvier à décembre 2003
50 emplois

Tipiak (France)
14 millions d'euros

Saint-Aignan-de-Grandlieu, Saint-Herblain, Pontchâteau (44)
Equipement et montée en puissance d'usines spécialisées dans les produits traiteurs.
Janvier 2003-décembre 2004

Stalaven (France)
10 millions d'euros

Yffiniac (22)
Plate-forme logistique pour cette société spécialisée dans les salades composées.
Décembre 2003-juin2004
40 emplois

La Fournée Dorée (France)
6 millions d'euros

La Chapelle-Achard (85)
Extension sur 2 600 mètres carrés et troisième ligne de production de viennoiserie.
Juin 2002-août 2003
80 emplois

Lactalis (France)
6 millions d'euros

Retiers (35)
Modernisation d'un atelier spécialisé dans les protéines de lait.
Septembre 2003-juin 2003
10 emplois

Triballat (France)
6 millions d'euros

Noyal-sur-Vilaine (35)
Modernisation et renouvellement des process de la laiterie.
Janvier à décembre 2003

Charcuterie vendéenne (France)
5,4 millions d'euros

Apremont (85)
Augmentation de capacités et plate-forme logistique pour cette charcuterie industrielle.
Septembre 2002-juin 2003

Bio Bleu (France)
5 millions d'euros

Lorient (56)
Usine spécialisée dans la valorisation des sous-produits du poisson.
Janvier à décembre 2003
20 emplois en 2 ans.

Boulangeries pâtisseries associées/BPA (France)
4,5 millions d'euros

Saint-Pavace (72)
Usine de panification de 2 000 mètres carrés.
Novembre 2002-juillet 2003
30 emplois

Ramon (France)
4,5 millions d'euros

Lassay-les-Châteaux (53)
Doublement d'une usine de transformation de volailles.
Janvier à décembre 2003

JAS Hennessy (LVMH, France)
4 millions d'euros

Cognac (17)
Augmentation de capacités pour ce producteur de cognac.
Novembre 2003-avril 2004

Pains Brioches Sicard (France)
4 millions d'euros

Sainte-Hermine (85)
Augmentation de capacité et extension d'une usine de brioches.
Avril 2003-septembre 2003
15 emplois

Delmotte (France)
3,8 millions d'euros

Broons (22)
Extension d'une pâtisserie industrielle spécialisée dans les gâteaux surgelés, principalement pour le secteur de la grande distribution et nouveau four de cuisson pour la fabrication de tartes.
Janvier 2003-juin 2004
70 emplois seront créés dans les 3 ans

Gastronome (Terrena, France)
3,8 millions d'euros

Le Bignon (44)
Extension et augmentation de capacité de l'usine de produits élaborés de volaille.
Janvier à décembre 2003
30 emplois

Eurial Poitouraine (France)
3,5 millions d'euros

La Crèche (79)
Plate-forme de 5 200 mètres carrés, d'une capacité de 30 000 tonnes, pour le stockage et la distribution de l'ensemble des produits fromagers frais et surgelés.
Septembre 2002-juin 2003

Louis Gad (France)
3,5 millions d'euros

Lampaul Guimiliau (29)
Usine de traitement par méthanisation des boues issues d'un abattoir de porcs.
Janvier à décembre 2003
10 emplois

Rousselot (Sobel, Pays-Bas)
3,2 millions d'euros

Angoulême (16)
Extension, augmentation de capacités et équipement de traitement des effluents pour cette usine spécialisée dans les gélatines alimentaires, pharmaceutiques et techniques.
Juillet 2003-décembre 2003

Caugant (Bonduelle, France)
3 millions d'euros

Rosporden (29)
Nouveaux équipements, amélioration de la productivité et des conditions sanitaires dans cette usine de salades préparées fraîches.
Janvier à décembre 2003

Comabako (Comapêche, France)
3 millions d'euros

Saint-Malo (35)
Nouvelle ligne de production dans cette usine de surimi.
Mai 2003-décembre 2003
20 emplois

Floc'h Marchand (France)
3 millions d'euros

Locminé (56)
Ligne supplémentaire et modernisation des équipements industriels de cet abattoir de porcs.
Janvier à décembre 2003-

Laiterie de Montaigu (France)
3 millions d'euros

Saint-Georges-de-Montaigu (85)
Modernisation et équipements pour de nouveau produits dans la laiterie.
Septembre 2002-février 2003

Les Gavottes (France)
3 millions d'euros

Taden (22)
Extension sur 1 000 mètres carrés sur cette usine de crêpes dentelles, pour implanter une nouvelle ligne de production.
Janvier 2003-juin 2004
5 emplois


AMEUBLEMENT

Gautier France (France)
23 millions d'euros
Le Boupère (85), Chantonnay (85)
Extension sur 8 000 mètres carrés d'une usine de meubles pour une nouvelle ligne de production.
Janvier 2001-décembre 2003

Célio (France)
3,4 millions d'euros

La Chapelle-Saint-Laurent (79)
Extension sur 7 000 mètres carrés d'une usine de meubles.
Octobre 2002/février2003
25 emplois

Médicatlantic (France)
3 millions d'euros

Saint-Paul-Mont-Pénit (85)
Extension sur 6 000 mètres carrés pour une usine de meubles hospitaliers.
Janvier à décembre 2003



AUTOMOBILE

ACI (Renault, France)
63 millions d'euros

le Mans (72)
Augmentation des capacités en recherche et en production pour cette filiale de Renault, spécialisée dans les liaisons au sol.
Janvier à décembre 2003

NTN transmissions Europe (NTN, Japon)
23 millions d'euros

Allonnes (72)
Augmentation de capacités et amélioration de productivité de cette usine de joints de transmission.
Janvier à décembre 2003

Pilote (France)
6 millions d'euros

La Membrolle-sur-Longuenée (72)
Usine de camping-cars de 10 000 mètres carrés.
Mars 2003-mai 2004
50 emplois

Autoliv Isodelta (Suède)
5 millions d'euros

Chiré-en-Montreuil (86)
Equipements (de fonderie, de robotique, injection plastique...), moyen d'essais, informatique et amélioration sécurité et environnement pour cet équipementier automobile spécialisé dans les volants de direction, couvercles airbag, etc.
Janvier à décembre 2003

Bretagne Ateliers (France)
4,1 millions d'euros

Rennes (35)
Usine de 8 200 mètres carrés près de PSA Peugeot Citroën pour la fabrication de pièces pour les véhicules (tableaux de bord, tapis de sol...).
Juin 2003/juin 2004
70 emplois

Focast (Valfond, France)
4 millions d'euros

Châteaubriant (44)
Modernisation et acquisition de matériel pour cette fonderie spécialisée dans les pièces automobiles.
Janvier 2003-décembre 2005

Société vendéenne de roulement (SKF, Suède)
3,4 millions d'euros

Fontenay-le-Comte (85)
Renouvellement des équipements, amélioration de la productivité et lancement de nouveaux produits pour cette usine de roulements à bille.
Janvier à décembre 2003

Devillé (France)
3 millions d'euros

Baugé (49)
Ligne de production pour cette usine de pièces métalliques de préhension pour ceintures de sécurité et airbags.
Janvier à décembre 2003

Stechmo (France)
3 millions d'euros

Louvernée (53)
Atelier de 6 000 mètres carrés dédié au découpage et d'emboutissage de pièces métalliques (structures et accessoires) pour l'automobile.
Octobre 2002-juin 2003
100 emplois


CHIMIE-PHARMACIE

Médicaps (Pfizer, Etats-Unis)
16 millions d'euros

Ploërmel (56)
Extension d'une usine de gélules pharmaceutiques.
Février 2003-janvier 2004
200 emplois seront créés au cours des 2 prochaines années.

PPG Sipsy (Etats-Unis)
6,5 millions d'euros

Avrillé (49)
Extension permettant d'accueillir dans de meilleures condition l'équipe de développement analytique ; équipements pour augmenter les capacités et améliorer la productivité de cette unité de principes actifs pour l'industrie pharmaceutique.
Mars 2003-décembre 2003

Solvadis (Allemagne)
5 millions d'euros

Rennes (35)
Amélioration de la sécurité et la protection environnementale de ce site spécialisé dans les solvants et autres produits chimiques.
Octobre 2003-décembre 2004

Armor (France)
4 millions d'euros

Nantes (44), Lasse (49)
Acquisition de machines pour la production de consommables informatiques et bureautiques à base d'encres.
Janvier à décembre 2003

Hydro Agri France (Norsk Hydro, Norvège)
3 millions d'euros

Montoir-de-Bretagne (44)
Modernisation des process, amélioration de la productivité et mise en place d'équipement environnementaux et de sécurité pour cette usine d'engrais complexes.
Janvier à décembre 2003


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Thomson (France)
15 millions d'euros

Angers (49)
Acquisition de matériel, aménagement de salles blanches pour la production de rétroprojecteurs et de téléviseurs.
Janvier 2003-décembre 2004

Inovac (Legrand, France)
9 millions d'euros

Sillé-le-Guillaume (72)
Extension et acquisition de matériel pour cette unité d'équipements électriques (enrouleurs, blocs multiprise...)
Janvier à décembre 2003

Guerbet (France)
8 millions d'euros

Lanester (56)
Doublement de capacité pour cette usine de produits de contraste pour la radiologie et l'imagerie médicale.
Janvier 2004-décembre 2006
20 emplois

ECE-Chauray (Zodiac, France)
4 millions d'euros

Niort (79)
Réaménagement des ateliers et équipements pour cette usine de composants électroniques ou électromécaniques.
Janvier à décembre 2003


ENERGIE

EdF (France)
106 millions d'euros

Cordemais (44)
Dénitrification de la centrale thermique.
Janvier 2006-janvier 2008

RTE (Réseau français d'électricité, France)
26 millions d'euros

Pays de la Loire
Sécurisation du réseau électrique.
Janvier 2003-décembre 2004

Syndicat intercommunal d'électricité de Maine-et-Loire/SIEML (France)
3,2 millions d'euros

Ecouflant (49)
Nouveau centre de gestion de lignes électrique haute et basses tension.
Septembre 2002-janvier 2004


ENVIRONNEMENT

Trivalis (Conseil général de la Vendée, France)
90 millions d'euros
Vendée
Usine d'incinération de déchets ménagers, d'une capacité de 190 000 tonnes.
Janvier 2003-janvier 2007
30 emplois

Onyx Loire Bretagne (Vivendi environnement, France)
68 millions d'euros

Nantes (44), Lasse (49)
Transfert de l'agence de Nantes, modernisation de différents sites de traitement des déchets, ouverture d'une usine d'incinération à Lasse (49).
Janvier 2003-août 2004
30 emplois

Caillaud (Tessenderlo group, Belgique)
50 millions d'euros

Challans (85)
Usine d'incinération de déchets d'origine animale.
Décembre 2003-décembre 2005
19 emplois

Séché (France)
50 millions d'euros

Changé (53)
Centre de traitement des déchets ménagers et d'emballages (déchets industriels banals) de 17 767 mètres carrés.
mars 2002/juillet 2003
40 emplois

Conseil général de la Mayenne (France)
21,3 millions d'euros

Pontmain (53)
Modernisation d'une usine d'incinération, création d'un centre de compostage et équipements de traitement des déchets.
Janvier 2002-janvier 2005


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

Imprimerie Fertoise (France)
3 millions d'euros

La Chapelle-du-Bois (72)
Extension sur 3 000 mètres carrés de cette imprimerie et acquisition de matériel de presses.
Mars 2002 - avril 2003


INFORMATIQUE-BUREAUTIQUE

SEM du Futuroscope (France)
3,5 millions d'euros

Poitiers (86)
Cité du numérique, nouvelle attraction phare du Futuroscope, faite de jeux vidéos.
Janvier 2003-décembre 2005


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

FPEE (France)
14 millions d'euros

Brûlon (72)
Doublement des capacités en menuiserie aluminium, triplement des capacités de laquage et construction d'une usine PVC.
Novembre 2001-janvier 2004
100 emplois

Les Papeteries de Veuze (France)
11 millions d'euros

Veuze (16)
Mise en place d'une station d'épuration pour cette papeterie.
Janvier 2002-décembre 2003

PRB (France)
10,6 millions d'euros

La Mothe-Achard (85)
Deux unités de production de colle à carrelage en poudre.
Janvier à août 2003
20 emplois

Posson (France)
8,5 millions d'euros

Sablé-sur-Sarthe (72)
Usine de 10 000 mètres carrés et machines pour la production de carton pour emballage.
Mars 2003-septembre 2004

Bel'm (France)
6,4 millions d'euros

Machecoul (44)
Extension sur 5 500 mètres carrés de l'usine de portes.
Janvier à décembre 2003

L'Abeille (Ann Street Brewery, Royaume-Uni)
6 millions d'euros

Cholet (49)
Station de traitement des eaux résiduelles pour cette usine spécialisée dans l'embouteillage de boissons gazeuses.
Janvier 2003-décembre 2004

Mondi Packaging Atlantique (Anglo American, Royaume-Uni)
6 millions d'euros

Durtal (49)
Extension sur 1 800 mètres carrés pour une usine de carton ondulé.
Mai 2003-décembre 2003

Seac (France)
5,3 millions d'euros

Le Grand-Fougeray (35)
Usine de planchers en béton précontraint pour desservir le grand Ouest.
Avril 2003-décembre 2003
20 emplois

AGS (France)
3,5 millions d'euros

Clérac (17)
Nouveaux produits, modernisation des process et achat de gisement pour cette usine spécialisée dans les produits à base d'argile (céramique), notamment pour le bâtiment.
Janvier à décembre 2003

Sofpo (Rossmann, France)
3,5 millions d'euros

Exideuil (16)
Machine à découper et machine quatre couleurs pour ce spécialiste de l'emballage carton.
Janvier à juin 2003

Linpac Plastics ( Royaume-Uni)
3 millions d'euros

Noyal-Pontivy (56)
Machines et outils de sécurisation du personnel pour cette unité de films plastiques alimentaires transparents.
Janvier à décembre 2003
10 emplois

Ouest Production (Lapeyre, France)
3 millions d'euros

La Chaize-Giraud (85)
Ligne de production pour cette menuiserie industrielle.
Janvier à décembre 2003


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Rolland (France)
10 millions d'euros

Pencran (29)
Usine de 18 000 mètres carrés de remorques agricoles.
Janvier 2004/décembre 2004
25 emplois

Georges Renault (Atlas Copco, Suède)
5 millions d'euros

Saint-Sébastien-sur-Loire (44)
Usine d'outillage pour les secteurs de l'aéronautique, l'automobile et le naval.
Janvier-décembre 2004

Fabris (Euralcom, Pays-Bas)
4,8 millions d'euros

Châtellerault (86)
Renouvellement des équipements et aménagements de cette usine de pièces mécaniques (systèmes d'admission, d'échappement...), notamment pour l'automobile.
Mars 2003-décembre 2003

Defontaine (Thyssen-Krupp AG, Allemagne)
4,5 millions d'euros

La Bruffière (85)
Augmentation de capacités de production pour l'activité couronnes de démarreur et volants moteur pour l'automobile, et roulements de grand diamètre pour l'activité éolienne.
Janvier à décembre 2003

Kalker France (Hannecard, Belgique)
4,5 millions d'euros

La Flèche (72)
Bâtiment de 2 500 mètres carrés spécialisé dans les polyuréthannes pour cette usine qui assure le garnissage de rouleaux à usage industriel (sidérurgie, papeterie, pétrochimie).
Septembre 2002-juin 2003

Chaffoteaux et Maury (Italie)
3,8 millions d'euros

Ploufragan (22)
Industrialisation de nouveaux produits chez ce fabricant de chaudières à gaz.
Janvier à décembre 2003
0 emplois

Gevelot Extrusion (France)
3,8 millions d'euros

Laval (53)
Matériel pour moderniser et améliorer la productivité de cette unité, spécialisée dans les pièces mécaniques pour l'automobile. Lancement de nouveaux produits.
Janvier à décembre 2003

Fenwick-Linde (Allemagne)
3,3 millions d'euros

Châtellerault (86)
Acquisition de 4 robots de soudure, de deux lignes d'assemblage d'une machine spéciale et réimplantation d'un atelier pour cette usine de chariots de manutention.
Mars 2003-octobre 2003

Jouan (France)
3 millions d'euros

Pontchâteau (44)
Usine de 5 000 mètres carrés d'équipements d'instrumentation scientifique.
Décembre 2003-décembre 2004
80 emplois


METALLURGIE-SIDERURGIE

Reinal (France)
3,3 millions d'euros
Sainte-Hermine (85)
Atelier spécialisé dans le thermolaquage de l'aluminium, en particulier pour le bâtiment et l'automobile.
Octobre 2002-juin 2003
60 emplois

FMGC (France)
3 millions d'euros

Soudan (44)
Modification des cubilots de cette fonderie de fonte et réduction des rejets de dioxyde de carbone.
Janvier 2002-décembre 2003


TELECOMMUNICATIONS

Conseil général de la Vendée (France)
27 millions d'euros

Angers (49)
Mise en place d'un réseau haut débit départemental de 640 kilomètres.
Juin 2002-décembre 2004

Conseil général de la Charente (France)
24 millions d'euros

Angoulême (16)
Extension de la desserte haut débit à l'ensemble du territoire départemental.
Janvier à décembre 2003

Conseil général du Maine-et-Loire (France)
22,9 millions d'euros

La Roche-sur-Yon (85)
Mise en place d'un réseau haut débit départemental de 448 kilomètres.
Novembre 2002-décembre 2004


TEXTILE-CUIR-HABILLEMENT

Cofpa (Albany International, Etats-Unis)
12 millions d'euros

Saint-Junien-Les-Combes (87)
Transfert de l' activité de tissus à usage technique pour l'industrie papetière, située au Gond-Pontouvre (16) dans l'usine de Saint-Junien-Les-Combes (87).
Juin 2003-juin 2004


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Stef-TFE (France)
11 millions d'euros

Allonnes (72)
Mise en place d'un bâtiment logistique de 9 000 mètres carrés destiné à une exploitation en froid négatif.
Septembre 2002-avril 2003
80 emplois

C-Log (France)
6,8 millions d'euros

Pleudihen-sur-Rance
Plate-forme logistique de 10 000 mètres carrés, qui emploie 50 personnes actuellement.
Septembre 2002-avril 2003
20 emplois

TFE (France)
3,8 millions d'euros

Rennes (35)
Plate-forme de 3 600 mètres carrés pour cette entreprise de transport frigorifique des marchandises.
Avril 2003-décembre 2003


AUTRES

Waterman (Newell Rubbermaid, Etats-Unis)
3,1 millions d'euros

Saint-Herblain (44)
Modernisation des process, amélioration de la productivité et mise en place d'équipement de production pour cette usine de stylos.
Janvier à décembre 2003



Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte