Bpifrance ne va plus augmenter ses financements

La banque publique d’investissement enregistre une croissance de son activité de financement sur le premier semestre de l’année. Mais elle prévoit, dans son plan stratégique à trois ans, de stabiliser son activité pour se concentrer sur l’accompagnement des entreprises.

 

Partager

Bpifrance ne va plus augmenter ses financements
Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance

Bpifrance a continué à irriguer l’économie française au premier semestre. La banque publique d’investissement affiche 13,5 milliards d’euros de financements tous métiers confondus (prêts, garanties, innovation, capital investissement, fonds de fonds) sur le premier semestre de l’année, en croissance de près de 4 %.

Le cofinancement, cette activité de prêt d’investissement aux entreprises en partenariat avec des banques commerciales, se porte particulièrement bien. Avec une augmentation de 11 %, à 3,1 milliards d’euros, ce sont plus de 300 millions d’euros de crédits supplémentaires qui ont été accordés par rapport au premier semestre 2015. Les prêts sans garanties sont particulièrement demandés, avec 21 % d’augmentation.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’investissement en direct dans le capital des PME a été particulièrement dynamique également, avec 28 % d’augmentation des montants investis (78 millions d’euros) au premier semestre. Les services de Bpifrance gèrent des participations dans près de 550 PME.

Le premier semestre s’est aussi traduit par des désinvestissements pour la banque publique. Elle a cédé 35 participations dans des PME pour 49 millions d’euros, contre 23 millions d’euros récupérés sur 21 cessions au premier semestre 2015. Sur l’ex-Fonds stratégique d’investissement (FSI), rebaptisé fonds "Mid & large cap" consacré aux plus grandes sociétés, les désengagements ont été encore plus rémunérateurs. Bpifrance a cédé 22 participations, dont celles dans Valeo et Eiffage, et engrangé 894 millions d’euros. Les prises de participations du fonds Mid & large cap demeurent, elles, stables à 495 millions d’euros investis dans 22 sociétés (CGG, Vallourec, Technip etc.).

Se concentrer sur l’accompagnement

Mais la banque publique aurait-elle atteint un palier dans la croissance de ses financements ? Dans son plan stratégique à trois ans, la banque publique prévoit désormais de mettre l’accent sur le "coaching" des entreprises pour les aider à grandir, sur l’aide à l’internationalisation et sur la digitalisation des PME. "Dans le monde de Mario Draghi (président de la Banque centrale européenne, NDLR), il y a beaucoup de liquidités, mais pas d’accompagnement, estime Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance. Les entrepreneurs se retrouvent face à cette liquidité sans savoir quoi en faire."

Les montants financés par la banque publique devraient donc se stabiliser dans les prochaines années. "Depuis trois ans, tous nos encours ont doublé, on n’a pas besoin d’aller plus loin", tranche le dirigeant de la banque publique. Notamment sur les aides à l’innovation. "Nous pensons avoir atteint un volume critique suffisant, donc on ne devrait pas faire beaucoup plus, confie Nicolas Dufourcq. Sauf si on obtient une enveloppe supplémentaire du Plan Juncker…"

Même chose sur les fonds d’investissement direct dans les PME, gérés par les équipes de la banque. "Cela va rester stable car on ne peut pas gérer plus d’entreprises avec nos équipes", déclare le directeur général. Le fonds Mid & large cap ne devrait pas grossir non plus, pas plus que les investissements indirects dans des fonds privés.

Seul le métier du capital-risque devrait voir ses montants augmenter, le Programme des investissements d’avenir devant lui octroyer de nouvelles enveloppes. Le fonds Société de projet industriel (SPI) devrait également voir son enveloppe globale augmenter, pour atteindre 800 millions d’euros à investir dans des co-entreprises industrielles.

Arnaud Dumas

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS