Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bpifrance ne va plus augmenter ses financements

Arnaud Dumas ,

Publié le

La banque publique d’investissement enregistre une croissance de son activité de financement sur le premier semestre de l’année. Mais elle prévoit, dans son plan stratégique à trois ans, de stabiliser son activité pour se concentrer sur l’accompagnement des entreprises.  

Bpifrance ne va plus augmenter ses financements
Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance
© Pascal Guittet

Bpifrance a continué à irriguer l’économie française au premier semestre. La banque publique d’investissement affiche 13,5 milliards d’euros de financements tous métiers confondus (prêts, garanties, innovation, capital investissement, fonds de fonds) sur le premier semestre de l’année, en croissance de près de 4 %.

Le cofinancement, cette activité de prêt d’investissement aux entreprises en partenariat avec des banques commerciales, se porte particulièrement bien. Avec une augmentation de 11 %, à 3,1 milliards d’euros, ce sont plus de 300 millions d’euros de crédits supplémentaires qui ont été accordés par rapport au premier semestre 2015. Les prêts sans garanties sont particulièrement demandés, avec 21 % d’augmentation.

L’investissement en direct dans le capital des PME a été particulièrement dynamique également, avec 28 % d’augmentation des montants investis (78 millions d’euros) au premier semestre. Les services de Bpifrance gèrent des participations dans près de 550 PME.

Le premier semestre s’est aussi traduit par des désinvestissements pour la banque publique. Elle a cédé 35 participations dans des PME pour 49 millions d’euros, contre 23 millions d’euros récupérés sur 21 cessions au premier semestre 2015. Sur l’ex-Fonds stratégique d’investissement (FSI), rebaptisé fonds "Mid & large cap" consacré aux plus grandes sociétés, les désengagements ont été encore plus rémunérateurs. Bpifrance a cédé 22 participations, dont celles dans Valeo et Eiffage, et engrangé 894 millions d’euros. Les prises de participations du fonds Mid & large cap demeurent, elles, stables à 495 millions d’euros investis dans 22 sociétés (CGG, Vallourec, Technip etc.).

Se concentrer sur l’accompagnement

Mais la banque publique aurait-elle atteint un palier dans la croissance de ses financements ? Dans son plan stratégique à trois ans, la banque publique prévoit désormais de mettre l’accent sur le "coaching" des entreprises pour les aider à grandir, sur l’aide à l’internationalisation et sur la digitalisation des PME. "Dans le monde de Mario Draghi (président de la Banque centrale européenne, NDLR), il y a beaucoup de liquidités, mais pas d’accompagnement, estime Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance. Les entrepreneurs se retrouvent face à cette liquidité sans savoir quoi en faire."

Les montants financés par la banque publique devraient donc se stabiliser dans les prochaines années. "Depuis trois ans, tous nos encours ont doublé, on n’a pas besoin d’aller plus loin", tranche le dirigeant de la banque publique. Notamment sur les aides à l’innovation. "Nous pensons avoir atteint un volume critique suffisant, donc on ne devrait pas faire beaucoup plus, confie Nicolas Dufourcq. Sauf si on obtient une enveloppe supplémentaire du Plan Juncker…"

Même chose sur les fonds d’investissement direct dans les PME, gérés par les équipes de la banque. "Cela va rester stable car on ne peut pas gérer plus d’entreprises avec nos équipes", déclare le directeur général. Le fonds Mid & large cap ne devrait pas grossir non plus, pas plus que les investissements indirects dans des fonds privés.

Seul le métier du capital-risque devrait voir ses montants augmenter, le Programme des investissements d’avenir devant lui octroyer de nouvelles enveloppes. Le fonds Société de projet industriel (SPI) devrait également voir son enveloppe globale augmenter, pour atteindre 800 millions d’euros à investir dans des co-entreprises industrielles.

Arnaud Dumas

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus