Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bpifrance lance sa deuxième promotion de l’Accélérateur ETI

Arnaud Dumas

Publié le

Bpifrance poursuit sa stratégie d’accompagnement des entreprises. La deuxième promotion de son accélérateur ETI a été dévoilée le 12 octobre à l’AccorHotels Arena à l’occasion de l’événement Bpifrance Inno Génération. Vingt-cinq nouvelles ETI sont entrées dans ce programme pour accélérer leur croissance.

Bpifrance lance sa deuxième promotion de l’Accélérateur ETI © Charles Platiau

Bpifrance a profité de son salon Bpifrance Inno Génération pour dévoiler la deuxième promotion de son accélérateur ETI. Les 25 nouvelles entreprises de taille intermédiaire, qui viennent tout juste de commencer leur formation, ont pu rencontrer les 23 ETI de la promotion précédente et bénéficier de leurs conseils.

Questionné sur le temps nécessaire à dédier aux sessions d’accélération, Didier Martin, le président d’Eugène Perma répond franchement. "C’est un investissement en temps au début, qui se diffuse ensuite dans l’entreprise, prévient le membre de la première promotion de l’accélérateur, dont la formation doit durer encore six mois. Mais vous le récupérerez très rapidement en allant plus vite sur des dossiers que vous avez laissé de côté."

Une croissance accélérée

Un autre "étudiant" de la première promo fait miroiter les gains potentiels. "Nous sommes passés de 69 millions d’euros de chiffre d’affaires en entrant dans l’accélérateur, à 140 millions d’euros aujourd’hui, et on devrait friser les 200 millions en sortant de l’accélérateur dans six mois", annonce Kaci Kebaïli, le dirigeant de BBL Transports.

La relation avec les mentors aide ces dirigeants d’ETI à clarifier leur vision. "Il faut aller voir le mentor pour entendre la vérité, pas des compliments", souligne Kaci Kebaïli. Il a été accompagné par Jean-Philippe Puig, le dirigeant du groupe Avril, une entreprise de l’agroalimentaire de près de 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Les deux entreprises évoluent dans des secteurs très différents, ce qui ne les a pas empêchés de s’entendre. "L’intérêt,  c’est d’avoir un œil extérieur, expérimenté, qui nous aide à structurer nos ETI", témoigne Kaci Kebaïli.

Un programme premium

Les nouveaux arrivés dans l’accélérateur ETI ne sont pas moins ambitieux. "Nous sommes une entreprise familiale. Pour être encore là dans trente ans, nous devons dépasser une certaine taille. La taille critique compte !", déclare Marie-Danièle Padiou, la dirigeante du groupe Pilote, spécialisé dans la fabrication de véhicules de loisirs.

Les ETI du programme "premium" de Bpifrance entament leur deux ans de formation à laquelle elles participent financièrement pour un montant de l'ordre de 30 000 à 60 000 euros selon les options choisies. Les cadres et dirigeants enchaîneront les cours magistraux à HEC, les voyages d’étude à l’étranger et les sessions de coaching et de conseil pour détecter les points faibles de leur entreprise et les consolider.

 

25 nouvelles ETI sélectionnées dans l’accélérateur

Alsapan (fabricant de meuble), Bio c Bon (magasins bio), Boccard (ensemblier industriel), Cadiou Industrie (fabricant de produits de fermeture), Clauger (fabricant de solutions de froid industriel), Conserverie la belle-iloise (fabricant de conserve de poisson), Efinor (métallurgie), Esi group (prototypage virtuel), Forest Style (produits pour l’aménagement du jardin), Groupe Millet industrie (producteur de fenêtres), Groupe boissons de Corse (agroalimentaire), Groupe Grandir (crèches d’entreprise), Groupe Pilote (fabricant de véhicules de loisir), Hexis (fabricants de films adhésifs), Isagri (éditeur de logiciels agricoles), Laiteries H. Triballat (agroalimentaire), Lebronze Alloys (production d’alliage cuivreux), Legallais (distribution de quincaillerie), Linex Panneaux (fabricant de panneaux agglomérés), MK2 (exploitant de salles de cinéma), Orapi Group (hygiène et maintenance industrielle), Capfun (hôtellerie), Schroll (recyclage), Sirail (ferroviaire), Socomore (traitement de surface). 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus