Bouleversements chez Total et Sanofi

En ce début d'automne, la gouvernance de plusieurs des plus grandes entreprises françaises a subi des changements soudains. D'EDF à Areva en passant par GDF Suez, cette loi des séries a aussi frappé les leaders de la chimie et de la pharmacie. Toutefois, si Sanofi a connu un revirement des plus politiques à sa tête, Total a vécu un drame.

Partager

Aux commandes du géant pétrolier, Christophe de Margerie a été tué dans la nuit du 20 octobre à l'aéroport russe de Vnoukovo, près de Moscou, dans la collision avec un chasse-neige de l'avion privé qui le ramenait à Paris. Un drame qui a également coûté la vie aux trois membres d'équipage. Le 22 octobre, Total faisait revenir à la tête du groupe Thierry Desmarets, le prédécesseur de Christophe de Margerie et président d'honneur. À ses côtés, le conseil d'administration a nommé Patrick Pouyanné directeur général et président du comité exécutif. Cette gouvernance bicéphale est prévue jusqu'à fin 2015. Le 29 octobre, Philippe Sauquet, directeur Gas et Power et membre du comité directeur, succédait officiellement à Patrick Pouyanné pour prendre les rênes de la division Raffinage-Chimie. De ce changement de gouvernance ne devrait pas survenir de changement de cap dans la stratégie du groupe, que ce soit pour ses activités amont ou aval. « La qualité de nos équipes, les structures de gouvernance en place et notre organisation sont plus que jamais garantes de continuité dans le processus de transformation du groupe auquel, au côté de Christophe de Margerie, nous travaillions depuis plusieurs années », assure d'ailleurs Patrick Pouyanné. Sur le plan des activités chimiques, on ne peut de toute manière imaginer un quelconque revirement d'orientation. Déjà car le nouveau directeur général de Total a lui-même amorcé l'intégration des activités raffinage et chimie ces deux dernières années, et poursuivi le recentrage vers la pétrochimie et les polymères à haute valeur ajoutée en privilégiant les bases industrielles intégrées, et en se séparant des actifs n'entrant pas ou plus dans le coeur de business du groupe, tels GPN ou Bostik. De plus, Philippe Sauquet ne découvre pas l'industrie chimique. En 1988, il avait pris en charge la direction commerciale de la division Matériaux acryliques d'Orkem, activités aujourd'hui dans le périmètre d'Arkema, avant d'entrer chez Total en 1990 comme directeur des Peintures anticorrosion (ex-SigmaKalon, aujourd'hui dans le giron de PPG), puis de devenir le directeur Stratégie chimie jusqu'en 1997. L'assurance de la stabilité de la stratégie de Total a d'ailleurs été renforcée par l'évolution du cours de Bourse qui a à peine vacillé après la catastrophe. Le groupe a même retrouvé la place de n°1 du CAC 40, aux dépens de Sanofi...

« Pas de changement de cap dans la stratégie »

L'histoire est tout autre du côté du laboratoire français. Le 29 octobre, Christopher Viehbacher, directeur général depuis 2008, a été sèchement contraint de démissionner suite à la décision du conseil d'administration, à « l'unanimité », de mettre fin à ses fonctions. Un coup de tonnerre inattendu, même si les tensions étaient palpables ces derniers mois. Style de management peu apprécié, tensions avec le conseil pas toujours averti en amont de certaines décisions, perspectives moins bonnes qu'attendues dans le domaine du diabète, déménagement familial à Boston et craintes d'un déplacement de la gouvernance du fleuron français en Amérique, les frictions se seraient multipliées. Si Serge Weinberg, président de Sanofi nommé depuis p-dg par intérim, a beau jurer que cette éviction ne traduit « aucune inflexion stratégique » du groupe, il subsiste, a contrario du cas Total, plus de doutes sur la véritable continuité stratégique.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS