Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing prévoit le recrutement de 1,2 million de pilotes et techniciens d’ici à 2036, dont 217 000 en Europe

 Marion Garreau , , , ,

Publié le , mis à jour le 26/07/2017 À 08H28

Bonne nouvelle Le constructeur américain Boeing a publié mardi 25 juillet une étude sur les besoins de l'aviation commerciale en pilotes de ligne, techniciens et personnels navigant en cabine pour les vingt prochaines années. Plus de 2 millions de personnes (pilotes, techniciens et PNC) doivent être embauchées par les compagnies aériennes, dont 390 000 en Europe.

Boeing prévoit le recrutement de 1,2 million de pilotes et techniciens d’ici à 2036, dont 217 000 en Europe © Boeing - DR

Boeing a publié, mardi 25 juillet, une étude sur les besoins de recrutement de pilotes de ligne et techniciens du secteur transport aérien pour la période 2017-2036. Le résultat est impressionnant : 1,2 pilotes et techniciens devraient être recrutés au cours de ces vingt années à travers le monde, auxquels s'ajoutent 839 000 personnels navigant en cabine (PNC: hôtesses et stewards).

Les besoins les plus importants se font sans surprise ressentir dans la région Asie-Pacifique, où l’aérien est en plein boom. Boeing y prévoit le recrutement de 509 000 pilotes et techniciens et 308 000 PNC d’ici 2036. Loin derrière vient ensuite l’Europe, avec 390 000 recrutements anticipés (dont 106 000 pilotes et 111 000 techniciens), puis l’Amérique du Nord (389 000) et le Moyen-Orient (225 000). Les recrutements devraient être bien moindres en Amérique latine (153 000), en Afrique (75 000) et en Russie/Communauté des Etats Indépendants (75 000).

Plus de besoins en pilotes, moins en techniciens

Cette étude est publiée annuellement depuis huit ans par le constructeur américain, afin d’anticiper les recrutements nécessaires pour accompagner la croissance de la flotte d’avions de ligne des compagnies aériennes aux quatre coins du monde.

Par rapport aux perspectives de 2016, l’étude présentée mardi fait état de besoins en légère augmentation (3,2 %) pour les pilotes et en légère baisse (4,6 %) pour les techniciens de maintenance. En raison notamment de la réduction du nombre d’heures de maintenance requises sur les avions Boeing 737 MAX.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle