BNP Paribas : les banques françaises ne devraient pas contribuer autant au MRU

La contribution des banques françaises au fonds européen de résolution des crises bancaires doit être ramenée à 10 milliards d'euros, soit six milliards de moins que prévu pour l'instant, plaide le directeur général de BNP Paribas.

Partager
BNP Paribas : les banques françaises ne devraient pas contribuer autant au MRU
BNP Paribas, la banque estime que les établissements français sont les plus solides d'Europe.

Dans un entretien publié samedi dans Le Figaro, Jean-Laurent Bonnafé déclare que "les banques devraient abonder le fonds en fonction de leur profil de risque" et que "les tests de la BCE ont prouvé que le secteur bancaire français était l'un des plus solides d'Europe".

"Suivant ce critère, notre contribution au financement du fonds devrait s'établir autour de 10 milliards d'euros, alors qu'aujourd'hui 16 milliards d'euros nous seraient demandés", poursuit-il.

"Cette différence est exorbitante ! Il faut renégocier cela dans l'intérêt de l'économie française."

Le mécanisme de résolution unique (MRU) des crises bancaires et son fonds, qui doit être doté à terme de 55 milliards d'euros, est l'un des trois piliers de l'union bancaire européenne, avec la supervision unique et un fonds commun de garantie des dépôts.

Jean-Laurent Bonnafé précise par ailleurs que BNP Paribas va travailler avec cinq banques internationales pour la compensation en dollars de certaines activités. "Tout ceci sera opérationnel d'ici à la fin de l'année", déclare-t-il.

Vendredi, le directeur financier, Lars Machenil, a déclaré à Reuters que BNP Paribas était en train de mettre en place des "solutions" sur chacun de ses sites touchés par l'interdiction par les autorités américaines des opérations de compensation en dollar, qui sera valable pendant toute l'année 2015.

BNP Paribas a publié vendredi des résultats en net rebond au titre du troisième trimestre, après avoir essuyé au trimestre précédent une perte historique liée au règlement de son contentieux aux Etats-Unis.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Consultant Transition Energétique du Maritime (F/H)

BUREAU VERITAS - 19/01/2023 - CDI - Nantes

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS