Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Benjamin Griveaux soutient le lancement d'un fonds PME de 300 millions euros

Arnaud Dumas , ,

Publié le

Benjamin Griveaux, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, a assisté au lancement du fonds Eiffel croissance directe. Celui-ci financera en prêt la croissance immatérielle des PME. Un thème que le ministre entend développer dans une loi pour la croissance des entreprises, prévue pour le deuxième trimestre 2018.

Benjamin Griveaux soutient le lancement d'un fonds PME de 300 millions euros
Benjamin Griveaux, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, a assisté au lancement du fonds Eiffel croissance directe.
© Twitter Bruno Le Maire

Benjamin Griveaux veut relancer le financement de l’économie. Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des finances s’est rendu vendredi 8 septembre au lancement du fonds Eiffel croissance directe, géré par la société Eiffel investment group.

"Beaucoup d’entreprises, passée une certaine taille, peinent à trouver des financements pour se développer et ont tendance à passer sous pavillon étranger, remarque le ministre. Le fonds d’Eiffel vient y palier."

115 millions d’euros déjà réunis

L’initiative a été prise par la Direccte Ile-de-France qui a missionné le groupe Eiffel pour la mettre en œuvre. Il s’agit d’un fonds de prêt à l’économie, qui lève des fonds auprès d’investisseurs institutionnels pour accorder des crédits à des entreprises. Le groupe AG2R la mondiale a apporté 100 millions d’euros, la Bred (groupe Banque populaire) et un troisième investisseur ont amené 15 millions supplémentaires.

"C’est un premier closing, confie Fabrice Dumonteil, le président d’Eiffel investment group. Mais nous arriverons à un total de 300 millions d’euros assez rapidement."

Le fonds Eiffel croissance directe doit financer la croissance immatérielle des PME dont le chiffre d’affaires est compris entre 5 et 50 millions d’euros. Il prêtera des sommes autour de 5 millions d’euros, pour une durée supérieure à 5 ans et avec un différé de trois ans, voire un remboursement in fine.

"Nous avons un plan ambitieux, nous voulons multiplier par quatre notre chiffre d’affaires dans les trois ans", explique Déborah Janicek, la présidente de Figaret, une marque de chemise haut-de-gamme de 22 millions d’euros de chiffre d’affaires. Elle veut ouvrir une trentaine de nouvelles boutiques en propre, augmenter ses ventes internet et se développer à l’international. "Le financement d’Eiffel croissance directe va nous permettre de le réaliser."

Une loi entreprises prévue pour 2018

Pour Benjamin Griveaux, le lancement de ce fonds illustre ce que le gouvernement prépare pour les entreprises. "Ce fonds s’attaque à trois problématiques, le financement, l’international et la numérisation, explique-t-il. Cela tombe bien, ce sont les trois principaux sujets que nous avons identifiés avec Bruno Le Maire (le ministre de l’Economie et des finances, ndlr) pour le projet de loi entreprises prévu l’année prochaine."

Cette loi ambitionne de créer le fameux "Mittelstand à la française", en permettant aux petites entreprises de devenir grandes. Pas d’annonces précises sur le contenu de cette future loi, et pour cause, le ministre la veut participative.

"Nous sommes moins nombreux qu’avant à Bercy, s’amuse Benjamin Griveaux. Nous allons être obligés de faire différemment. Nous allons constituer des binômes entre chefs d’entreprises et parlementaires qui pourront auditionner les entrepreneurs qui ont réussi à lever les obstacles pour nous dire comment ils ont fait et ce qu’il faut faire."

La constitution des binômes, sur six ou sept thèmes dont la finance, l’export et la digitalisation, est en cours. Ils disposeront du quatrième étage de l’hôtel des ministres de Bercy, sous forme d’open space, pour mener à bien leur mission. Avec pour ambition de présenter une loi au parlement au deuxième trimestre 2018.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus