[Avis d'expert] RH et automatisation : le rôle essentiel des ressources humaines

Les ressources humaines ont une importance majeure dans la mise en place d’une démarche d’automatisation. Elles sont le lien entre l’Humain et le digital. Entre les hommes et les machines. Il est important de les intégrer tout au long de la chaîne de valeur des processus automatisés, estime Dominique Duquennoy, Customer Success Director - South Europe de Blue Prism.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Avis d'expert] RH et automatisation : le rôle essentiel des ressources humaines
Pour Dominique Duquennoy, le facteur humain est essentiel

La France accuse un retard. Dans l’Hexagone, encore trop d’organisations restreignent les démarches d’automatisation à l’IT. Peu sont celles qui, comme c’est déjà souvent le cas dans les pays plus matures en termes de transformation digitale - anglo-saxons par exemple -, abordent l’automatisation comme une transformation numérique profonde de l’entreprise. Cela se ressent notamment à travers la mise à l’écart des services de ressources humaines. C’est un vrai point d’amélioration, ces derniers devraient au contraire avoir pour charge de diriger tout ce qui touche à la conduite du changement pour les collaborateurs et les managers, ainsi que ce qui a trait à l’évolution de la culture d’entreprise. La mise en place du programme d'automatisation s’inscrit donc parfaitement dans le périmètre de leur mission.

Les processus automatisés ne sont rien de plus que des ressources digitales, des travailleurs numériques en quelque sorte. Il est important de définir la complémentarité des ressources humaines et des ressources digitales. De montrer aux équipes comment collaborer avec un processus automatisé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Humaniser pour rassurer

De manière très concrète, les RH devraient s’employer à intégrer les processus automatisés au sein des équipes. Une manière de le faire est de les considérer comme des collaborateurs à part entière. Il est tout à fait envisageable de leur donner un nom, de célébrer leur anniversaire, etc. L’idée est de matérialiser un processus, de l’humaniser, de le rendre « acceptable » pour les collaborateurs.

En effet, il est possible que l’arrivée de l’automatisation au sein d’une organisation génère de la méfiance. Il appartient donc aux ressources humaines de rassurer les équipes métiers : non, l’automatisation ne tue pas l’emploi.

Pour le prouver, il faut communiquer. Montrer que l’entreprise continue à investir dans l’Humain, qu’elle recrute, qu’elle s’emploie à former ses collaborateurs, à les intégrer dans sa démarche de transformation numérique. Il est également important de régulièrement partager les bénéfices apportés par les processus automatisés. Comment ils permettent de gérer des pics d’activités par exemple, ou encore des absences pour cause de maladie. Surtout, montrer les impacts directs sur le quotidien des collaborateurs : estimer le temps gagné, les tâches chronophages et aliénantes qu’ils n’ont plus à accomplir, etc.

Améliorer la marque employeur

Enfin, en accompagnant l’évolution des organisations, les ressources humaines ont pour mission d’identifier le plus tôt possible les nouvelles compétences à intégrer.

Cela passe évidemment par de la formation en interne, mais également, dans bien des cas, par des recrutements. Or, le marché de l’emploi est très tendu sur cette typologie de profils, les développeurs RPA sont courtisés de toutes parts. C’est aux RH de trouver comment les attirer. Quelle rémunération offrir ? Quelles formations promettre ? Quelles perspectives d’évolution mettre en avant ? Quels futurs projets aborder pour éveiller l’intérêt ? … Souvent, il s’agit de vendre le projet d’entreprise et de montrer comment et pourquoi l’automatisation en est un élément fondateur.

Les ressources humaines ont ainsi toute leur place dans la mise en place d’une démarche d’automatisation. Elles sont le liant entre l’humain et le digital, ne les laissons plus de côté.

Dominique Duquennoy est Customer Success Director - South Europe de Blue Prism

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la responsabilité de L'Usine Nouvelle.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS