Avec le fonds "Lac 1", Bpifrance lève 4,2 milliards d'euros pour les fleurons français

Anciennement baptisé "Lac d'Argent", "Lac 1", le fonds de BpiFrance pour soutenir les fleurons français, vient de réunir 4,2 milliards d'euros dans le cadre de sa première levée de fonds. A terme, l'objectif est d'en réunir 10 milliards afin de protéger une partie des entreprises françaises face à l'appétit de fonds internationaux.

Partager
Avec le fonds
4,2 milliards ont été levés, sur un objectif à terme de 10 milliards.

La banque publique d'investissement a annoncé lundi avoir réuni 4,2 milliards d'euros, notamment auprès d'investisseurs privés et souverains, dans le cadre de la première levée d'un fonds destiné à protéger des fleurons français.

Un temps baptisé "Lac d'Argent", "Lac 1" selon son appellation officielle a collecté en dépit d'un contexte chamboulé par l'épidémie de coronavirus un total de 3,2 milliards auprès d'une vingtaine d'investisseurs et levé un milliard d'euros de dette.

Ce nouvel outil doit renforcer l'arsenal de la France pour protéger ses pépites face à l'appétit de fonds internationaux aux moyens financiers colossaux et à la montée en puissance des fonds activistes.

Une variété d'investisseurs français et internationaux

"Dans la période actuelle, un grand nombre de sociétés performantes, internationalisées et innovantes souhaitent stabiliser leur capital en s’appuyant sur des investisseurs de long terme prêts à accompagner leur transformation (...)", déclare Nicolas Dufourcq, directeur général de bpiFrance, cité dans un communiqué.

Aux côtés de Mubadala, le fonds souverain d'Abou Dhabi, qui a investi un milliard d'euros, le fonds a collecté des fonds auprès d'assureurs institutionnels français et internationaux dont Covea, Axa, CNP Assurances, Crédit Agricole Assurances, BNP Paribas Cardif, Groupe VYV, Société Générale Assurances, le groupe Caisse des Dépôts, Natixis, Aviva France, Scor, Groupama, AG2R La Mondiale, Generali et CCR.

10 milliards d'euros de fonds à terme

Le fonds a pour ambition d'atteindre à terme une capacité d'investissement de 10 milliards d'euros dont deux milliards de fonds propres apportés par la banque publique, un milliard de dette, un milliard d’assureurs, grands groupes et familles français parmi lesquels Orange, Unibel et Financière Dassault, et 6 milliards provenant de capitaux étrangers. "Il faut aller chercher des fonds à l’étranger, auprès des fonds souverains asiatiques et du Golfe, des fonds de pension canadien et américain car en France, les assureurs sont limités par la directive européenne Solvabilité 2", expliquait à L'Usine Nouvelle Nicolas Dufourcq en février.

"Lac 1" cible les entreprises françaises cotées avec le double objectif de stabiliser leur capital tout en dégageant des rendements attractifs. Son objectif est de prendre 2 à 5% du capital d’une quinzaine d'entre elles dont la valorisation est supérieure à 500 millions d’euros.

Avec Reuters (Gwénaëlle Barzic et Leigh Thomas, édité par Jean-Stéphane Brosse)

0 Commentaire

Avec le fonds "Lac 1", Bpifrance lève 4,2 milliards d'euros pour les fleurons français

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS