Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Avec "Bob", Daan Technologies veut croire au renouveau de l'électroménager Made in France

, , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Le 11 octobre se tenait à Paris BIG. Lors de ce grand événement annuel de Bpifrance on pouvait croiser une ribambelle de ministres, de grands patrons, des dirigeants de PME et de jeunes entrepreneurs. Parmi eux, les fondateurs de Daan technologies, concepteur de Bob le plus petit lave-vaisselle du monde, 100 % made in France, qui a récolté plus de 2 000 précommandes à 199 € en une journée, lundi 8 octobre. Ils promettent une livraison pour dans huit mois après avoir engrangé l'argent comme Elon Musk. Mais sans retard, eux, promettent-ils.

Avec Bob, Daan Technologies veut croire au renouveau de l'électroménager Made in France
Antoine Fichet et Damian Py présentent leur mini lave-vaisselle Bob à Mounir Mahjoubi

Ils ont 24 et 28 ans et un pari fou. Reproduire en France de l’électroménager et même des lave-vaisselles. Des produits dont tout le monde leur a dit "Ca, c’est fini, il faut fabriquer à l’étranger". "Nous on travaille 12 heures par jour et on se lève le matin pour relancer une filière industrielle en France, c’est possible et on va le faire", s’exclament en cœur Damian Py (Supelec et ESCP) et Antoine Fichet (DUT Génie climatique et Novancia business school). Leur premier bébé s’appelle Bob, c’est un mini lave-vaisselle ultra-compact pour ceux qui n’ont pas la place d’en installer un gros, voire même un petit de 6 couverts. Bref tous les gens qui n’ont pas de lave-vaisselle (et qui n’aiment pas la faire à la main). Cible en France : 7 millions de foyers.

Lundi 8 octobre, à l’ouverture des ventes sur leur site web, en une journée, ils ont reçu plus de 2 000 précommandes de Bob. Les clients ont payé 199 euros pour recevoir le produit. En phase de commercialisation réelle, le prix atteindra 299 euros, livraison comprise. Désormais, ils ont réuni les 400 000 euros qui leur permettent de lancer l’industrialisation de leur invention. "On est comme Elon Musk : on engrange les ventes avant de livrer, mais nous on ne fera pas comme lui, on sera à l’heure!", promet Damian Py.

Designé pour être produit en France

Qu’est ce qui a provoqué cette ruée sur Bob ? Selon les jeunes dirigeants, c’est déjà la proposition d'un produit qui n’existait pas. De la taille d’un micro-onde, pesant 10 kilos, sans nécessité de branchement avec son réservoir incorporé, il lave la vaisselle de une à deux personnes en 20 minutes avec 3 litres d'eau seulement. En plus Bob, on a tout de suite envie de l’adopter car il est sympa avec ses 12 coloris toniques du "rouge pomme d’amour" au "vert pomme", en passant par un "Rose pastel" ou un élégant "Noir profond ".

La cible ? Les jeunes couples, les célibataires urbains, les étudiants ou plutôt "leurs parents, effondrés de voir s’accumuler des piles peu ragoutantes de vaisselle sale dans le studio de leur progéniture." Cela fait deux ans que Damian et Antoine, qui se sont rencontrés alors qu’ils étaient stagiaires chez Bpifrance, travaillent sur leur projet pour lequel ils ont déposé quatre brevets. Bien sûr, leur lave-linge est connecté car il est né au XXe siècle, mais la connexion servira surtout à pré-identifier la cause d’éventuelles pannes car le lave-vaisselle est garanti deux ans et dix ans avec des réparations à prix coûtants.

Ça c’est pour la partie émergée de l’iceberg. Mais la vraie innovation de Bob c’est sa conception. Il est "designed for French manufacturing", comme l’expliquent les deux jeunes entrepreneurs. Pour y parvenir, ils ont travaillé pendant des mois avec S20 industrie (des anciens de Fagor-Brandt) qui produisent du petit électro-ménager en Vendée. Ils ont réussi à minimiser et simplifier le nombre de pièces, pour réduire la matière et rendre l’assemblage ultra performant. Leur lave-vaisselle ne compte en tout que 20 vis. Pour se lancer, les entrepreneurs ont réuni 500 000 euros de fonds publics (français et européens) sous forme d’avances, prêt d’honneur etc… mais si les clients qui ont commandé devront attendre huit mois leur produit, c’est parce qu’aucun fonds d’investissement n’a voulu les financer en amont.

Des fonds privés qui ne croient pas en l'industrie

Les grands discours consensuels sur la French Fab, Damien et Antoine les ont entendus mais leur expérience est très différente. Ils ont rencontré tous les fonds d’investissement privés de la place de Paris et leur conviction est faite. "Les fonds ne soutiennent pas l’industrie. Pas parce qu’ils sont méchants, mais juste parce que dans le fond, ils n’y croient pas. Ils disent : les secteurs traditionnels, c’est mort. Ils sont prêts à investir dans des objets connectés qui sont fabriqués en Asie. En fait ils financent du software." Or d’après eux, pour parvenir à produire en France, il suffit de travailler l’attractivité du produit et sa conception.

Avec les 400 000 euros récoltés, ils peuvent enfin lancer leurs moules et les banquiers vont ouvrir les lignes de crédit. Ils ont aussi convaincu des business angels (exclusivement des industriels vendéens) de les soutenir. Le prototype "opérationnel" qu’ils trimbalent de salons en salons était entièrement imprimé en 3D. La production se fera à La Roche-sur-Yon (Vendée)  sur le site de S20 industrie.

Les deux compères ne manquent pas d’ambition. Bob, ils veulent le vendre dans toute l’Europe et ensuite ils veulent produire en France du gros électro-ménager. Leur marque se veut accessible, sans être low cost, mais de qualité. "Du Samsung plutôt que de l’Apple", précise-t-il. En quittant l’Accor hôtels Arena où se tenait le raout de Bpifrance, ils ont inscrit sur le grand tableau-livre d’or leur slogan : "Jetez l’éponge, adoptez Bob !" Une référence que les plus de vingt ans ne peuvent pas connaître …sauf s’ils ont des enfants.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

26/10/2018 - 23h35 -

super au moins des personnes on fait un lave vaisselle super et il vont le produire en France bravo et cocorico
Répondre au commentaire
Nom profil

15/10/2018 - 22h03 -

Ok pour du SAMSUNG", mais sans obsolescence programmée. Sinon, bravo et cocorico !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle