Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Aux Assises de l’industrie, deux visions opposées de la politique industrielle

Solène Davesne ,

Publié le

Comment soutenir l’industrie ? Aux Assises de l’industrie organisées par l’Usine Nouvelle, le secrétaire d’Etat à l’industrie Christophe Sirugue et l’économiste Jean-Marc Daniel ont détaillé deux visions radicalement différentes.

Aux Assises de l’industrie, deux visions opposées de la politique industrielle © PS Flickr CC

Que doit faire l’Etat pour soutenir l’industrie et aider à sa modernisation ? "Il y a une prise de conscience de l’importance dl’industrie" confirme l’économiste Robin Rivaton. Lors des Assises de l’industrie, organisée par l’Usine Nouvelle le 3 novembre, deux visions de la politique industrielle se sont opposées.

Il y a celle du secrétaire d’Etat à l’industrie Christophe Sirugue. Relativement classique. Si l’Etat ne peut pas tout, il peut malgré tout beaucoup pour imposer "un horizon de long terme " et "être le ciment qui doit réunir les acteurs d’une filière". "Chacun doit tenir sa place et uniquement sa place", rappelle Christophe Sirugue, pour lequel l’Etat est légitime à aider la modernisation du tissu industriel ou à plaider au niveau européen pour des mesures antidumping contre l’acier chinois. 

L’économiste Jean-Marc Daniel, rejette, lui, toute politique industrielle. "Cela consiste à accoler à côté du mot concurrence le mot déloyale. Or par essence, la concurrence est déloyale ", s’amuse le polémiste, pour qui la "seule politique qui tienne, c’est de créer des produits qu’on nous achète". L’économiste tacle aussi "l’obsession de la compétitivité" et la politique de baisse des charges engagées par le gouvernement. Pour l’économiste, l’enjeu est d’augmenter l’efficacité des gens au travail, pas de faire baisser le coût du travail. "Il y a des salaires qui ne sont pas assez élevés dans certains secteurs. La preuve, les ingénieurs vont travailler au Royaume-Uni", provoque Jean-Marc Daniel.

Dans ce contexte, l’économiste estime que l’Etat a un rôle à jouer : Adapter les règles juridiques à cette nouvelle "société du client", "signer le traité transatlantique" et baisser drastiquement le budget public de la recherche afin de gonfler le crédit d’impôt recherche. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle