Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Au World Materials Forum, Jacques Attali bouscule les industriels

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

L’économiste Jacques Attali n’a pas épargné les industriels réunis à Nancy, le 29 juin, pour le World Materials Forum, en réclamant plus de régulation en complément du volontariat et l’interdiction de certains emballages plastiques.

Au World Materials Forum, Jacques Attali bouscule les industriels
Jacques Attali à Nancy, le 29 juin.
© Myrtille Delamarche

"Le protectionnisme, l’égoïsme s’étendent partout", dans un monde en pleine recomposition de ses forces, a soulignéJacques Attali, le 29 juin, au World Materials Forum à Nancy. "Le pouvoir américain est en relatif déclin et le pouvoir chinois se renforce. L’Europe n’est plus le centre de pouvoir du monde. L’Europe est seule, les Etats-Unis regardent vers la Chine. Si les pays européens ne s’unissent pas, si chacun recherche une solution individuelle, les pouvoirs populistes et autoritaires se renforceront."

Quelque chose se passe sur les métaux rares

Jacques Attali a ensuite dressé un état des lieux des matériaux menacés ou menaçants. "Il y a aujourd’hui une demande énorme de matériaux, et nous devons trouver des solutions. Je pense notamment au sable, indispensable à la construction mais aussi à la fabrication de panneaux solaires. Cette ressource n’est pas infinie, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent." Même constat sur les métaux rares : "il est incroyable que les gens ne réalisent pas que quelque chose se passe. Quand un métal est produit à 90% par un pays (la Chine), et que ce pays, très intelligemment, développe une vision à long terme pour attirer la valeur ajoutée sur son territoire, on ne s’inquiète pas de le voir créer un monopole, non seulement sur les matières premières, mais aussi sur les technologies en aval". Jacques Attali alerte aussi sur la situation, presque aussi monopolistique, du cobalt. "Là, c’est exactement le contraire : pas de gouvernement, un marché noir florissant, des producteurs qui utilisent et abusent des enfants… Quelque chose va se passer, même si nous ne savons  pas quand. Sauf si nous agissons avant." Et d’appeler les industriels à avancer sur la substitution, les sources alternatives d’approvisionnement, l’innovation technologique…

Interdire les plastiques ?

Un silence réprobateur s’est installé dans la salle, lorsqu’il s’est prononcé pour une plus grande régulation, réclamant notamment l’interdiction des bouteilles en plastique. Qui sont en réalité, faut-il le rappeler, les mieux recyclés des emballages plastiques, à condition bien sûr d’atterrir dans une poubelle de tri. "L’autre urgence ce sont les déchets plastiques. Le plastique va détruire le biotope des océans. Ce ne sera pas la fin de la vie, mais ce sera celle de l’homme. Les bouteilles en plastique devraient être interdites, nous devrions bannir le plastique de notre vie quotidienne." Dans l’audience, les représentants de la plasturgie et de l’emballage, l’éco-organisme Citeo en tête, protestent discrètement. "Le défi du carbone est fondamental. Nous devons en produire moins et en rehausser le prix global. Cela passera par de la réglementation, car il n’est pas certain que vous allez trouver des technologies suffisantes". Dans la salle, les raclements de gorge s’intensifient. Un autre intervenant conclura, une fois Jacques Attali reparti, qu’il existe trois sortes de déchets. Ceux, nocifs, qui exigent une réglementation ; ceux qui portent suffisamment de valeur pour laisser s’organiser leur marché, et ceux, au rapport coût/bénéfice neutre, dont le recyclage devra être encouragé par des incitations financières.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle