[En images] Au Vaudreuil, Schneider Electric ouvre les portes de sa vitrine européenne du 4.0

Schneider Electric, le spécialiste mondial de la gestion d’énergie, organisait mardi 3 avril pour ses clients une visite guidée de son usine du Vaudreuil (Eure) labellisée "vitrine industrie du futur" par l’Alliance Industrie du Futur. Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric, est venu annoncer la transformation digitale des usines du groupe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[En images] Au Vaudreuil, Schneider Electric ouvre les portes de sa vitrine européenne du 4.0
L'usine du Vaudreuil (Eure) de Schneider Electric a été labellisée "vitrine industrie du futur"

Schneider Electric, le spécialiste mondial de la gestion d’énergie, organisait mardi 3 avril pour ses clients une visite guidée de son usine du Vaudreuil (Eure), labellisée "vitrine industrie du futur" par le groupe d’industriels de l’Alliance Industrie du Futur.

Cette usine, qui fabrique 40 000 contacteurs par jour avec 360 salariés, est le premier site européen du groupe à bénéficier de son programme de transformation digitale de ses sites de production, "EcoStruxure for industry". Ce programme est également mis en œuvre en Chine dans la nouvelle usine de Wuhan, qui a reçu la visite d’investisseurs le 26 mars.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les briques technologiques innovantes, que vous découvrez ici, vont être déployées sur nos sites dans le monde entier", a promis Jean-Pascal Tricoire, le PDG de Schneider Electric, en fin de journée. Pour le directeur marketing Serge Catherineau, les défis que va permettre de relever cette transformation numérique concernent à la fois "la disponibilité opérationnelle de l’outil de production, la performance, l’agilité et de la capacité d’analyse des hommes et l’efficacité énergétique".

La réalité augmentée pour améliorer la maintenance

Marc Fromager, directeur de l’activité Industry de Schneider Electric France, raconte que "pour mettre au point ce site vitrine, nous nous sommes fixés comme contrainte d’améliorer l’existant de façon peu intrusive, sans transformation big bang". Au Vaudreuil, site très avancé sur le plan de l’automatisation, de nouvelles briques logicielles ont été déployées, permettant aux opérateurs d’utiliser la réalité augmentée pour améliorer la productivité de la maintenance.

Schneider s’appuie également sur des applications "internet industriel des objets" pour la maintenance prédictive. "L’enjeu est d’éviter les arrêts intempestifs et d’anticiper les opérations de maintenance", a expliqué un employé devant la fabrication des bobineuses. Ce sont des capteurs aimantés (sans fil) qui renseignent sur la surchauffe de l’axe de rotation, principale source de dysfonctionnement.

Robotique collaborative et véhicules à guidage automatique

Afin de pouvoir "remettre l’opérateur sur des tâches à valeur ajoutée", l’usine du Vaudreuil a également mis en place des outils de cobotique (ou robotique collaborative) pour les tâches répétitives et des véhicules à guidage automatique. Trois véhicules baptisés "tortues" assurent l’approvisionnement des produits et un véhicule "tracteur" le transport des produits finis.

Enfin, l’usine a mis en place un pilotage actif de sa stratégie énergétique avec un tableau de bord permettant de voir la consommation énergétique en fonction du niveau de production. L’objectif est de réduire de 4 % la consommation d’énergie par an jusqu’en 2020.

Ici, "les technologies de l’information, les capteurs, les outils logiciels de simulation, de traitement de l’information et de pilotage, les machines aux performances les plus élevées permettent de repenser les chaînes logistiques et les chaînes de production", a souligné
Jean-Pascal Tricoire. L’enjeu de la supply-chain est capital, insiste Serge Catherineau. "Des machines non approvisionnées sont des machines qui ne travaillent pas à plein rendement."

Selon Schneider Electric, le retour sur investissements des technologies déployées au Vaudreuil est inférieur à deux ans. Le site reste ouvert aux clients après cette visite "inaugurale", mais l’agenda est complet jusqu’en septembre !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS