Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Au One Planet Summit, 237 entreprises s'engagent à la transparence sur leur risques climatiques

Arnaud Dumas , ,

Publié le

Plus de deux cents entreprises ont rallié les travaux du groupe de travail sur le reporting financier lié au climat. Ces entreprises, dont EDF, Total, Engie, Schneider Electric, vont adopter les recommandations du groupe de travail en matière de transparence financière.

Au One Planet Summit, 237 entreprises s'engagent à la transparence sur leur risques climatiques
Le One Planet Summit se tenait à la Seine Musicale, sur l'Ile Seguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 12 décembre 2017.

Le One Planet Summit a donné l’occasion aux entreprises de s’engager vers la transparence de leur impact sur le changement climatique. La Task force on climate-related financial disclosure (TCFD), le groupe d’’expert travaillant sous l’égide du Conseil de stabilité financière du G20 sur le reporting financier lié au climat, a engrangé un grand nombre de nouveaux adhérents.

Quelque 237 entreprises de tous les secteurs de l’économie sont venues grossir les rangs de la TCFD, représentant 6300 milliards de dollars de capitalisation boursière. Elles s’engagent à suivre les recommandations du groupe de travail pour mettre en place un reporting sur l’impact du risque climatique au sein de leur rapport financier. Ces recommandations ont été publiées en juin 2017, après presque deux ans de travaux.

Des marchés plus transparents

"Il s’agit de l’un des pas les plus importants pour lutter contre le changement climatique, assure Michael Bloomberg, le président du groupe de travail. Les marchés les plus transparents sont les plus forts et les meilleurs pour notre économie."

Ces informations standardisées permettront aux investisseurs sur les marchés financiers à la fois de mieux comprendre la stratégie climatique de ces entreprises et de pouvoir les comparer. Cette plus grande transparence doit permettre d’orienter plus facilement l’argent détenus par les investisseurs institutionnels vers la croissance verte.

Plusieurs industriels

Parmi les adhérents aux recommandations de la TCFD se trouvent près de 150 sociétés financières dont, parmi les Français, Axa, Amundi, BNP, le Crédit Agricole, la Société Générale, l’Erafp. Des industriels ont également fait part de leur engagement à la transparence climatique, dont EDF, Engie, LafargeHolcim, Saint-Gobain, Schneider Electric, Suez, Total et Veolia.

Pour les aider dans ce travail de reporting, le groupe de travail dirigé par Michael Bloomberg a prévu de mettre en place un centre de ressources sur internet. "Dans les prochaines années, nous allons devoir nous concentrer sur la mise en œuvre de ce reporting", confie Mark Carney, le président du Conseil de stabilité financière et le gouverneur de la Banque d’Angleterre. La TCFD prévoit de publier un rapport sur les premiers retours des entreprises à la fin de l'année 2018.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus