Economie

Au Medef, prévenir plutôt que guérir

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Face à l’évolution de l’objet social de l’entreprise qu’envisage le gouvernement, le Medef ne reste pas inactif. Selon lui, une réécriture de la définition de l’entreprise qui imposerait une responsabilité auprès de trop de parties prenantes ou l’obligation d’objectifs d’intérêt général pourrait s’avérer une source de contentieux. Afin d’éviter une « hard law », l’Afep et le Medef proposent une révision de leur code de gouvernance, le texte de « soft law » de référence au sein du patronat. Une réflexion conduite dans le cadre d’une consultation publique en ligne. Chaque évolution d’article est indiquée et soumise à commentaires. Une manière adroite d’occuper le terrain en attendant les conclusions de la[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte