Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Au Laval Virtual, la Chine se fait une place de choix

Gabriel Thierry , , ,

Publié le

Le Laval Virtual ouvre ses portes ce mercredi 22 mars à Laval (Mayenne). Ce salon dédié aux technologies de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée met cette année en avant le district chinois de Laoshan. Les organisateurs estiment en effet que la Chine est devenue "un acteur incontournable" du secteur.

Au Laval Virtual, la Chine se fait une place de choix
Le Laval Virtual propose de s'initier aux technologies de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée.
© Laval Virtual

La Chine s’impose dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Cette année, le district de Laoshan (Shandong) est l’invité d’honneur de l’édition 2017 du Laval Virtual, qui débute le mercredi 22 mars à Laval pour cinq jours. "La Chine a compris l’intérêt du marché de la réalité virtuelle : elle investit en masse dans ce secteur et accompagne fortement ses entreprises", explique à L’Usine Nouvelle Maud Oukaltoum, responsable marketing et commerciale du Laval Virtual.

Pour les organisateurs de cet événement, qui revendique le titre de "plus grand salon mondial de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée", la Chine est devenue un acteur "incontournable du marché". Signe de ce poids important, avec ses 198 m² de surface d’exposition au Laval Virtual, le district de Laoshan – dont la préfecture Qingdao est plus connue pour la Tsingtao, la fameuse bière - vient de faire "la plus grosse réservation de stand" de l’histoire de cet événement.

En tout, six entreprises, dont le fournisseur de composants électroniques Goertek, représenteront la "Chinese Tech" sur le stand du district de Laoshan au Laval Virtual. Des ambassadeurs d'un mouvement de fond : en septembre 2016, des entreprises, instituts de recherche et les pouvoirs publics ont créé l’Alliance de l’industrie de la réalité virtuelle. Elle doit permettre "renforcer le développement de l'écosystème de la réalité virtuelle en Chine en favorisant l'innovation technologique", explique cette association sur son site internet.

Microsoft et Samsung aussi présents

Outre ces entreprises chinoises, le Laval Virtual attend au total plus de 200 exposants, avec notamment la venue cette année de Microsoft et de Samsung. Le salon espère accueillir 17 000 visiteurs, soit 2 000 de plus que l’année précédente, grâce notamment à une surface d’exposition augmentée. L’événement s’étale désormais sur 6 100 m², ce qui représente 900 m² supplémentaires.

Les acteurs français du marché seront également présents à Laval. Immersion présentera ainsi par exemple l’utilisation, par Alstom, du Hololens, le casque de réalité mixte de Microsoft. De son côté, la pépite MiddleVR présentera la nouvelle version de sa plateforme collaborative Improov, "conçue pour permettre aux professionnels d'interagir à distance et en temps réel sur un même projet virtuel". Un outil désormais utilisé par... la Nasa, l’agence spatiale américaine ! La preuve que dans ces technologies, les Français ont aussi leur carte à jouer.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle