Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Assistants vocaux, les défis à surmonter

Floriane Leclerc , , ,

Publié le , mis à jour le 22/10/2018 À 09H58

Analyse

Assistants vocaux, les défis à surmonter © Amazon

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Siri, Google assistant, Cortana ou encore Alexa… Les assistants vocaux se multiplient sur le marché, mais ils ne comprennent en moyenne que 90 % des requêtes qui leur sont adressées. Un niveau encore insuffisant pour être massivement adoptés : "Chaque entreprise vise un taux final d’erreur de 1 %", relève dans un livre blanc la société américaine Yext, spécialisée dans la gestion globale des données. Pour y parvenir, il leur faut notamment travailler sur les capacités des voicebots à distinguer la voix humaine dans un environnement bruyant. Ou à reconnaître une phrase prononcée avec un accent. Le géant chinois Baidu s’attache ainsi à collecter des gigaoctets de données dans les différents dialectes parlés en Chine, rapporte Yext.

Un processus encore manuel

Positionnées sur des secteurs de niches, certaines entreprises enrichissent également les bases de données de leurs voicebots – souvent développés à partir des briques technologiques génériques d’Amazon et de Google – de vocabulaire spécialisé. "Mais il y aura toujours des requêtes inédites", note Louis-Clément Schiltz, le CEO de la société de conception de bots Webotit. Celles-ci sont aujourd’hui traitées manuellement. "Aujourd’hui, quand le bot ne comprend pas le message, nous recevons la phrase avec les différentes interprétations émises par le bot et nous validons manuellement la réponse", explique le responsable. Afin de réduire les coûts et délais de ce traitement humain, "Alexa permet néanmoins déjà à l’utilisateur de renseigner directement si le bot a bien compris ou non la question, nourrissant les algorithmes de machine learning auto-apprenants".

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle