Economie

Asie du Sud-Est, une si difficile intégration

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Asie du Sud-Est, une si difficile intégration © archer10 - Flickr - C.C.
Bruxelles en zone subtropicale… C’est ce qu’évoque parfois la réunion de l’Association des dix nations d’Asie du Sud-Est (Asean). Leurs chefs d’État et de gouvernement se sont retrouvés le 27 avril, lors d’un sommet à Kuala Lumpur, en Malaisie, pour avancer sur leur intégration. Celle-ci repose sur trois piliers : la sécurité, la culture et l’économie. En vue ? La création de l’AEC, la Communauté économique de l’Asean, pesant 2 500 milliards de dollars de PIB. Attendue pour fin 2015, l’AEC doit devenir un marché de 600 millions d’habitants. Et plus que cela. De simple zone de libre-échange, elle doit (comme l’Europe en 1958) se muer en un ensemble plus consistant où, peu à peu, vont circuler sans entraves produits agricoles et industriels, services, talents ou capitaux. De Phnom Penh à[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte