Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Le Boeing 787 Dreamliner, premier avion à intégrer des composants en titane imprimés en 3D… grâce au français Mecachrome

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

Le Boeing 787 Dreamliner serait le premier avion au monde doté de composants structurels en titane imprimés en 3D. Une prouesse réalisée grâce au norvégien Norsk Titanium et au mécanicien de précision sarthois Mecachrome.

Le Boeing 787 Dreamliner, premier avion à intégrer des composants en titane imprimés en 3D… grâce au français Mecachrome
Le Boeing 787 Dreamliner serait le premier avion au monde doté de composants structurels en titane imprimés en 3D.
© Capture d'écran YouTube

C’est une première dans l’industrie aéronautique, assure Boeing. Et il le doit en partie à… un Français. Dans un tweet publié lundi 19 mars, le constructeur américain a annoncé que son Boeing 787 Dreamliner était désormais "le 1er avion avec des composants structurels en titane imprimés en 3D, avec Norsk Titanium et notre partenaire français Mecachrome".

 

 

Basée à Sablé-sur-Sarthe (Pays de la Loire), Mecachrome est une ETI française spécialisée dans la mécanique de haute précision en métal pour l’aéronautique, l’automobile, le médical, le spatial, la défense et l’énergie. Elle fabrique déjà notamment des aubes de turbines destinées au moteur Leap, le moteur aéronautique civil le plus vendu au monde, présent sur l’Airbus A320 NEO, le Boeing B 737 Max et le Comac C919.

En 2016, l’entreprise française, aux 3 000 salariés et 14 sites de production dans le monde, a signé un partenariat avec le norvégien Norsk Titanium, l’un des premiers fournisseurs mondiaux de composants en titane réalisés en technologie de fabrication additive. Ils annonçaient créer une chaîne d’approvisionnement industrielle, destinée à "fournir des composants structurels fabriqués en 3D alliant un haut niveau de qualité et un coût peu élevé à l’attention des entreprises du secteur aéronautique".

Produire des composants à moindre coût

"Les processus de fabrication de pointe développés par Mecachrome ont permis de produire à moindre coût des composants réalisés en technologie de fabrication additive et certifiés aux États-Unis par la FAA", l’agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles concernant l'aviation civile aux États-Unis, expliquait l’an dernier Christopher Bohlmann, senior vice-president Operations de Norsk Titanium. "Les compétences de Mecachrome ont permis d’atteindre des ratios 'buy to fly' nettement supérieurs avec un rendement d’usinage de 100 % dès le premier lot de production. La capacité de Mecachrome à atteindre un tel rendement avec les marges d’usinage infimes inhérentes au processus RPD™ témoigne des exceptionnelles capacités de notre partenaire."

Reste qu’en novembre dernier, Mecachrome a été mis en vente par ses actionnaires, trois fonds institutionnels - Bpifrance, Aerofund (fonds des industriels français de l'aéronautique) et le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec - qui l'avaient sauvé en 2009.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle