Après IBM, Amazon suspend l'accès de la police américaine à son outil de reconnaissance faciale

Devant la pression des associations, Amazon décide finalement de ne plus fournir son outil de reconnaissance faciale à la police américaine. Le groupe américain a annoncé le 10 juin un moratoire d'un an sur l'utilisation du logiciel Rekognition par les forces de l'ordre.

Partager
Après IBM, Amazon suspend l'accès de la police américaine à son outil de reconnaissance faciale
L'annonce d'Amazon arrive après deux ans de conflit entre le géant du numérique et des activistes défendant les libertés civiles. /Photo prise le 22 avril 2020/REUTERS/Pascal Rossignol

Le mouvement Black Lives Matter va-t-il inspirer une remise en cause des technologies de reconnaissance faciale ? Mercredi 10 juin, Amazon a annoncé un moratoire d'un an sur l'utilisation par la police américaine de Rekognition, son logiciel de reconnaissance faciale. Cette décision intervient alors que des manifestations de masse ont lieu aux États-Unis pour dénoncer les violences policières contre les personnes de couleur après la mort de George Floyd.

"Nous continuerons à permettre à des organisations [...] d'utiliser Amazon Rekognition pour aider à sauver les victimes de la traite des êtres humains et à réunir les enfants disparus avec leurs familles", indique Amazon dans un communiqué en citant plusieurs associations américaines. Mercredi 3 juin, le groupe avait également annoncé un don de 10 millions de dollars à plusieurs organisations qui oeuvrent pour l'éducation et la défense des communautés noires aux États-Unis.

Le logiciel soulève des craintes pour les libertés civiles

La mort de George Floyd aux mains de la police lors d'une interpellation brutale a alimenté les inquiétudes sur un possible recours inéquitable de la reconnaissance faciale contre des manifestants. L'annonce d'Amazon arrive également après deux ans de conflit entre le géant du numérique, qui a longtemps défendu son outil, et des activistes défendant les libertés civiles qui ont dit craindre que des reconnaissances faciales inexactes puissent entraîner des arrestations injustes.

Les détracteurs de cet outil ont par le passé mis en avant une étude montrant que le logiciel Rekognition peinait à identifier le sexe des individus ayant une peau foncée, une étude contestée par Amazon. Un collectif dénonce également l'utilisation des caméras de surveillance Ring d'Amazon par la police américaine.

Vers une réglementation des technologies de reconnaissance faciale ?

Dans un communiqué, l'entreprise, qui vend des outils d'informatique dématérialisée ("cloud") via sa division Amazon Web Services (AWS), dit avoir poussé pour qu'une réglementation garantisse une utilisation étique de son logiciel. "Nous espérons que ce moratoire d'un an donnera au Congrès suffisamment de temps pour instaurer des règles appropriées, et nous nous tenons prêts à aider si nécessaire", déclare-t-elle.

Le Congrès américain envisage depuis des mois une réglementation des technologies de reconnaissance faciale. IBM a écrit lundi 8 juin aux parlementaires pour les informer qu'il ne proposait plus de technologie de reconnaissance faciale, tandis qu'un autre rival, Microsoft, a refusé certains contrats et soutenu le principe d'une réglementation, sans aller jusqu'à un moratoire.

Avec Reuters (Jeffrey Dastin à San Francisco et Ayanti Bera à Bangalore ; version française Jean Terzian)

0 Commentaire

Après IBM, Amazon suspend l'accès de la police américaine à son outil de reconnaissance faciale

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS