Année record pour le capital investissement français

Le premier semestre 2016 était très encourageant. L’année complète se révèle un crû exceptionnel. Le capital investissement a explosé les compteurs en termes de fonds collectés, qui s’investiront dans le capital des entreprises non cotés ces prochaines années. Et poursuit sa progression en termes de prises de participations dans les start-up, PME et ETI.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Année record pour le capital investissement français
Olivier Millet, président de l'Afic et président du directoire d'Eurazeo PME.

C’est une année record pour le capital investissement français. L’année 2016 se solde par une augmentation de 51 % des sommes collectées par les sociétés de gestion de fonds d’investissement, avec 14,7 milliards d’euros. Le premier semestre avait déjà été très actif. Les membres de l’Association française des investisseurs pour la croissance (Afic) n’avaient jamais levé autant sur les vingt dernières années. Le précédent record date de 2005, avant la crise financière, avec 12 milliards d’euros.

"Le nombre de fonds levés supérieurs à 200 millions d’euros est en nette progression, il est passé de 13 à 22 fonds entre 2015 et 2016, souligne Olivier Millet, le président de l’Afic et le président du directoire d’Eurazeo PME. Cela veut dire que la taille des équipes grandit." Cela permet aussi à ces fonds d’investir de plus grosses sommes dans le capital des sociétés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Capital innnovation et LBO en progrès

Les fonds de capital innovation, qui investissent dans les jeunes entreprises technologiques dans leur phase la plus risquée, et les fonds de capital transmission (ex-LBO), qui investissent dans des entreprises matures à transformer, bénéficient le plus de la hausse de la collecte. Ils ont levé respectivement 1,6 milliard et 99,3 milliards d’euros.

Le capital développement, qui permet de financer des projets de sociétés, enregistre quant à lui un recul de 26 %, à 3,7 milliards d’euros. "Le capital développement est en compétition avec d’autres types de financement comme les fonds de dette ou les fonds mezzanine, explique le président de l’Afic. Dans un environnement de taux bas, des entreprises font le choix d’aller plutôt vers la dette."

Les fonds d’investissement ont continué d’investir dans le capital des sociétés non cotées en 2016. L’Afic souligne que les montants investis progressent pour la quatrième année consécutive, pour un montant total de 12,4 milliards d’euros (+15 %). Ils manquent de peu de dépasser le précédent record de 12,6 milliards d’euros investis en 2007.

1900 entreprises ont fait appel au capital investissement

Près de 1900 entreprises non cotées ont fait entrer un fonds d’investissement dans leur capital en 2016. La catégorie "biens et services industriels et chimie" emportant la plus grosse part des investissements (28 %). Les capitaux investisseurs ont investi 3,4 milliards d’euros dans 450 entreprises du secteur.

Enfin, les sociétés de gestion ont réussi à revendre leurs participations. Le montant des désinvestissements a augmenté de 37 %, à 8,9 milliards d’euros. "C’est la traduction de la liquidité du non coté, remarque Olivier Millet. Elle n’est pas comparable à celle du CAC 40, mais il y a bien une rotation des portefeuilles."

Cette forte progression du capital investissement montre une certaine confiance dans l’économie française de la part des investisseurs. Notamment ceux venus de l’étranger, dont la part dans les montants collectés augmente. Leur part dans les collectes des capitaux investisseurs atteint 45 % cette année (37 % en moyenne sur dix ans).

L’inconnue de l’élection présidentielle

"Les fonds de fonds internationaux n’investissent que dans les équipes qui les intéressent, explique Olivier Millet. Ils ont benchmarké la France et considèrent que, pour les cinq prochaines années, les entreprises non cotées françaises constituent un terreau intéressant."

L’année présidentielle risque toutefois de mettre à mal la progression du secteur du capital investissement. Les investisseurs étrangers restent suspendus aux résultats. "La perception plutôt positive de l’évolution politique française il y a un an, n’est plus là aujourd’hui", déplore le patron de l’Afic pour qui une sortie de l'euro serait une catastrophe.

Les capitaux investisseurs veulent néanmoins rester optimistes. L’objectif d’atteindre 20 milliards d’euros collectés dans les fonds d’investissements français d’ici 2020 est toujours de mise. Le Brexit, avec la réorientation d’investisseurs vers le continent, ou encore les mesures permettant de réorienter l’épargne des Français vers l’investissement dans le non coté, doivent leur permettre d’atteindre leur objectif.

Les chiffres du capital investissement en 2016
 
Collecte par les sociétés de gestion : 14,7 milliards d’euros (+51 %)
Montants investis dans les entreprises : 12,4 milliards d’euros (+15 %)
Nombre d’entreprises accompagnées : 1893 start-up, PME et ETI (+15 %)
Montant désinvestis dans les entreprises : 8,9 milliards d’euros (+37 %)

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS