Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Amende de 189 millions d'euros pour six entreprises d'eléctroménager

, ,

Publié le , mis à jour le 06/12/2018 À 11H23

L'Autorité de la concurrence a annoncé avoir infligé une amende de 189 millions d'euros à six fabricants d'électroménager, dont l'américain Whirlpool et le suédois Electrolux, pour entente sur les prix entre 2006 et 2009. Ces six fabricants, qui incluent...

Amende de 189 millions d'euros pour six entreprises d'eléctroménager
L'Autorité de la concurrence a annoncé jeudi 6 décembre avoir infligé une amende de 189 millions d'euros à six fabricants d'électroménager, dont les géant américain Whirlpool et le suédois Electrolux, pour entente sur les prix à la fin des années 2000. /Photo d'archives/REUTERS/Aaron Josefczyk
© Aaron Josefczyk

Après six ans d'enquête, six fabricants d'électroménager sont condamnés par l'Autorité de la concurrence après s'être entendus sur des hausses de prix dans les années 2000. L'allemand BSH (co-entreprise de Bosch et Siemens), l'américain Whirpool, le suédois Electrolux, les italiens Candy Hoover et Indesit (désormais dans le giron de Whirlpool) et le français Eberhardt Frères, se sont concertés à deux reprises "lors de réunions secrètes", sur des hausses de prix de vente conseillés, a fait savoir le régulateur dans un communiqué.  En 2012, ces six entreprises représentaient 70% du marché français. ils devront payer 189 millions d'euros au total.

"Les entreprises en cause n'ont pas contesté les faits et ont bénéficié à ce titre d'une réduction de sanction dans le cadre d'une procédure de transaction", a précisé l'Autorité. "Par ailleurs, BSH, qui a sollicité la procédure de clémence et apporté des éléments complémentaires à l'Autorité, a bénéficié, en tant que demandeur de clémence, d'une réduction d'amende supplémentaire au titre de sa contribution à l'instruction."

Whirlpool, avec 56 millions d'euros, écope de la plus lourde amende. Sa filiale Indesit doit pour sa part verser 46 millions. Electrolux s'est vu sanctionner à hauteur de 48 millions.

Récompenser les lanceurs d'alerte

La présidente de l'Autorité de la concurrence Isabelle de Silva, lors d'un point de presse, a précisé que les entreprises n'avaient pas contesté les amendes et que certaines d'entre elles avaient présenté des excuses au régulateur pour leur comportement.

Isabelle de Silva a également déclaré qu'elle souhaitait proposer que le gouvernement offre à l'avenir une "sorte de récompense" aux lanceurs d'alerte, à l'instar de ce qui se passe dans d'autres pays.

L'amende la plus lourde jamais infligée jusqu'ici par l'Autorité de la Concurrence remonte à 2014 : un cartel des produits de beauté avaient dû payer un total de 951,2 millions d'euros.

Avec Reuters (par Dominique Vidalon, Benoit Van Overstraeten et Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle