Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Altran vise 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2022 en pariant sur les ruptures technologiques

, , ,

Publié le , mis à jour le 29/06/2018 À 07H02

Le 28 juin, Altran a présenté ses objectifs de marge opérationnelle et de chiffre d'affaires pour 2022. Le PDG Dominique Cerutti mise sur le rachat de l'américain Aricent et les technologies de rupture pour atteindre 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2022.

Altran vise 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2022 en pariant sur les ruptures technologiques
Le PDG d'Altran, Dominique Cerutti.
© Marine Protais

Altran a annoncé le jeudi 28 juin viser une augmentation de près de 3,7 points de sa marge opérationnelle entre 2017 et 2022 en tirant partie des ruptures technologiques à venir qui vont faire bouger les frontières entre les divers secteurs industriels qu'il fournit.

Le spécialiste des services d’ingénierie et de recherche et développement, qui a finalisé en mars le rachat de l'américain Aricent, précise dans un communiqué viser une marge opérationnelle d'environ 14,5% en 2022 contre 10,8% en 2017 et un chiffre d'affaires de quelque 4 milliards d'euros à comparer aux 2,3 milliards de l'an passé.

"Nous allons réunir le meilleur d'Aricent et d'Altran dans les secteurs à forte croissance pour faire plus que 1+1", a dit à des journalistes le PDG Dominique Cerutti, qui a quitté en 2015 la tête d'Euronext pour prendre les rênes d'Altran.

Le plan "The High Road, Altran 2022" présenté le jeudi 28 juin aux investisseurs se base sur une prévision de croissance d’environ 9% par an du marché de l'ingénierie et de la R&D, qui devrait ainsi passer de 155 milliards d'euros en 2017 à 240 milliards en 2022.

Altran table sur une croissance de l'internet

Altran table en particulier sur une croissance de plus de 12% de l'internet, suivi d'un groupe de secteur au rythme compris entre 8% et 12% (semi-conducteurs, électronique, automobile, science de la vie et réseaux télécoms liés à la 5G) et du ferroviaire et du reste des télécoms (5-6%), a dit Dominique Cerutti.

Le groupe compte pour l'instant moins sur l'aérospatiale, les grands avionneurs n'étant pas en train de lancer de modèles entièrement nouveaux, ni sur la défense et l'énergie, a-t-il ajouté.

Mais la vraie valeur viendra des croisements entre secteurs, a-t-il souligné. Altran discute ainsi avec des constructeurs automobiles et des spécialistes des sciences de la vie et des équipements médicaux qui sont intéressés par l'intégration de nouveaux semi-conducteurs dans leurs produits.

Doublement du bénéfice par action en 2022

Altran vise aussi un doublement de son bénéfice par action en 2022 par rapport au montant annoncé de 0,68 euro par action en 2017.

À cette même échéance, le groupe vise un free cash flow disponible (coûts financiers compris) d'environ 9% du C.A (contre 5,2% en 2017), tout en se désendettant.

L'action perd -1,28 à 13,13 euros vers 15h45, le 28 juin, sous-performant le SBF120 (-1,06%), ramenant sa progression depuis le début de l'année à 4,8% (-0,4% pour l'indice).

 

Avec Reuters (Cyril Altmeyer, édité par Matthieu Protard)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle