Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Altran croque le néerlandais Nspyre et devient numéro un du conseil technologique au Benelux

,

Publié le

Le groupe français d’ingénierie Altran annonce l’acquisition de Nspyre, spécialiste néerlandais du conseil en technologie.

Altran croque le néerlandais Nspyre et devient numéro un du conseil technologique au Benelux

Une de plus serait-on tenté de dire ! À la veille d’un changement de gouvernance - le patron Philippe Salle a annoncé son départ d’ici à la fin avril - le groupe confirme sa stratégie de croissance externe et sa course à la taille critique. Le groupe français d’ingénierie Altran vient d’annoncer l’acquisition de Nspyre, spécialiste néerlandais du conseil en technologie, qui emploie 680 experts en développement logiciel et ingénierie mécanique et affiche un chiffre d’affaires de 64 millions d’euros.

Après la prise de contrôle de l’allemand IndustrieHansa spécialisée dans le conseil et l’ingénierie dans les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique et de l’énergie, de Scalae AB, un spécialiste suédois du développement de produits dans les secteurs du design industriel, du génie mécanique, de la production électronique en 2013 et l’acquisition il y a un an de Foliage, une entreprise américaine spécialisée dans le développement de produits à forts contenus logiciels, l’appétit du groupe ne se dément donc pas.

1800 collaborateurs au Benelux

Lors de sa prise de fonction en 2011, Philippe Salle prévoyait pourtant de se focaliser sur six pays européens : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni et d’optimiser les pays secondaires, voire en quitter certains, Pays-Bas, Portugal…

Mais après l’acquisition de Tass en 2014, déjà aux Pays-Bas, l’intégration de Nspyre va lui permettre de renforcer la position d’Altran sur les solutions Intelligent Systems et Lifecycle Experience. Avec dorénavant 1800 collaborateurs au Benelux (dont 1000 aux Pays-Bas), Altran devient numéro un du conseil en innovation et hautes technologies dans la région. Il est vrai que les objectifs du plan stratégique 2012-2015 visaient un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros en 2015. Parti de 1,42 milliard en 2011, le groupe est passé à 1,75 milliard d’euros l’année dernière. L’année 2015 pourrait donc encore réserver quelques surprises.

Didier Ragu

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle