Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Altrad s'est bâti un empire

, , ,

Publié le

Sous l’impulsion de son président atypique, né dans le désert syrien, le groupe de BTP règne sur le marché des bétonnières.

Altrad s'est bâti un empire
Le secteur des bétonnières a généré 137 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012-2013.

En 1985, Mohed Altrad rachetait une petite entreprise fabriquant des échafaudages à Florensac (Hérault). Trente ans plus tard, il a fait de la société le leader européen de l’échafaudage et le leader mondial des bétonnières, tout en restant fidèle aux terres héraultaises. Tout au plus a-t-il déménagé le siège social de la société pour l’installer au cœur de la capitale régionale, à Montpellier.En parallèle, l’homme parvient à trouver le temps d’écrire des romans, souvent inspirés de sa jeunesse d’enfant syrien déshérité, et à s’investir depuis dans le sport, en soutenant, en tant que principal actionnaire, le club de rugby de Montpellier. Mohed Altrad a certes créé un groupe, mais au-delà de cette réussite économique, c’est lui-même un personnage hors du commun.

Le site historique de Florensac produit toujours, mais ce n’est plus qu’une brique parmi les briques de cet immense empire. Le groupe emploie 6 500 salariés, répartis dans une vingtaine de pays. L’an passé, il a réalisé 62,8% de son chiffre d’affaires (710 millions d’euros) hors de France. Résultat net : 29 millions d’euros. L’activité principale reste la location de matériels, suivie par la fabrication d’échafaudages et les bétonnières.

Le groupe est implanté aux États-Unis, en Tunisie, au Maroc, en Chine et au Qatar. Mais c’est avant tout en Europe qu’il s’est développé, en étant présent dans 14 pays. Rien de spectaculaire dans cette croissance, mais une attention de tous les instants aux opportunités de croissance externe, souvent modestes, mais nombreuses. Seulement deux en 2013, mais douze en 2012 et cinq en 2011.

Car Mohed Altrad a traversé la crise de manière audacieuse : plutôt que de réduire la voilure, il a au contraire investi pour être bien placé quand la reprise sera là. D’où ces douze rachats de société en 2012, pendant que la plupart des dirigeants faisaient le dos rond. Mohed Altrad réussit à financer ces croissances grâce au soutien indéfectible des banques qui lui apportent, même en période de crise, les fonds nécessaires.

En quête de diversification

Le secteur évolue, mais le dirigeant s’y prépare depuis quelque temps. Pour l’instant, le fait qu’une bétonnière reste un produit relativement lourd le préserve encore de la concurrence asiatique. Mohed Altrad sait que cela pourrait changer. Il a donc passé, en 2012, des accords de sous-traitance avec plusieurs sociétés chinoises.

Une nouvelle aventure a été amorcée début juin. Le groupe se diversifie en faisant une incursion dans le domaine de l’événementiel avec l’acquisition de la société Star Events, située à Bedford (Grande-Bretagne), pour un montant « à sept chiffres ». Bien implantée dans le secteur sportif britannique, cette entreprise a déjà été amenée, tant qu’organisatrice d’événements, à louer du matériel au groupe Altrad. Par ce rachat, le dirigeant a voulu faire le lien entre son activité industrielle et sa nouvelle casquette dans le sport.

Trouvez une bétonnière adaptée à votre activité sur L'EXPO PERMANENTE

Les autres champions

Hexis (Frontignan, Hérault), fabrication de fils adhésifs. 72 millions de chiffre d’affaires en 2013, dont 50% à l’export. 310 salariés, dont une soixantaine à l’étranger.

OSL (Béziers, Hérault), pièces mécaniques pour l’industrie pétrolière. 17 millions de chiffre d’affaires en 2013, dont 70% à l’export. 70 salariés.

Bio Planète (Bram, Aude), spécialiste des huiles alimentaires biologiques. 75% du chiffre d’affaires (non communiqué) est réalisé à l’export. 39 salariés.

Irrifrance (Paulhan, Hérault), matériel d’irrigation. 30 millions de chiffre d’affaires en 2013, dont 25% à l’export. 94 salariés.

 

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3385-3386

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3385-3386

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 de L’Usine Nouvelle

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle