Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Altice construit un empire par la dette

, , ,

Publié le

Le rachat de SFR n’a pas étanché la soif d’Altice, qui vient de racheter 70 % du câblo-opérateur américain Suddenlink, valorisé à 9,1 milliards de dollars. Si la rumeur se confirme, avec Time Warner Cable, valorisée à 45 milliards de dollars, il s’attaquerait à plus gros que lui. Pour construire son empire, Patrick Drahi, le président d’Altice, monte sa dette. Il a exécuté une levée historique d’obligations à haut rendement de 12 milliards d’euros pour SFR, mais mène aussi une stratégie où ses cibles financent ses emplettes, via des LBO. Pour Suddenlink, Altice ne débourse ainsi que 1,2 milliard de dollars en fonds propres, l’américain s’endettant de 6,7 milliards pour financer le reste. Altice a encore une capacité d’endettement. Son ratio dette sur excédent brut d’exploitation atteindra 4,9 avec le rachat de Suddenlink et Patrick Drahi a fixé la limite à 5.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle