Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Airthium stocke l'électricité dans la chaleur

Aurélie Barbaux , , ,

Publié le

Airthium stocke l'électricité dans la chaleur
Andrei Klochko, l'un des cofondateurs de la start-up Airthium.
© DR.

À peine créé, Airthium a déjà pivoté. Lauréat de la première phase du concours mondial d’innovation pour son projet de stockage d’énergie par air comprimé en bouteille, cette start-up explore une autre piste. "Nous avons trouvé une bien meilleure application de notre technologie de compresseur, deux moins chère et cinq fois plus compacte : le stockage de l’électricité dans la chaleur, ou stockage thermodynamique", explique Andrei Klochko, X 2007 et cofondateur de la start-up de quatre personnes créée en mars 2016 et hébergée à l’École polytechnique à Saclay (Essonne).

Airthium développe maintenant une pompe à chaleur à haute température qui utilise du nitrate de sodium-potassium (sel fondu) pour stocker l’électricité. "L’intérêt de notre innovation est d’amener le haut rendement, jusqu’ici réservé aux turbines à gaz, jusqu’aux petites puissances. On peut descendre à quelques dizaines de kilowatts (kW)", affirme l’entrepreneur. Le concept séduit. Airthium, qui a déjà construit une machine de laboratoire de 10 watts, vient de passer trois mois dans l’incubateur californien Y Combinator. En novembre, à Paris, c’est devant le jury du concours Hello Tomorrow que la start-up défendra son innovation. À quand la commercialisation ? Andrei Klochko ne le sait pas. "Nous allons construire un démonstrateur de 30 kW, mais cela va prendre du temps", prévient-il. Ensuite, les machines pourront aller de 30 kW à 1 gigawatt. La durée du stockage dépendra de la taille : 30 kW pour quelques heures, du midi jusqu’au soir, 1 mégawatt (MW) pour deux jours et 100 MW pour une semaine."

Soutenu par Bpifrance et financé grâce à 300 000 euros de subventions et au crédit impôt recherche, Airthium prépare une première levée de fonds pour 2018 et vise les États-Unis. Déjà.

Aurélie Barbaux 

L’innovateur

La pompe à chaleur d’Airthium utilise un sel fondu (du nitrate de sodium-potassium) pour stocker l’électricité sous forme de chaleur. En fonctionnant à haute température, elle est capable d’atteindre des rendements élevés "jusqu’ici réservés aux turbines à gaz", revendique Andrei Klochko [photo], l’un des cofondateurs de la start-up.

L’opportunité

Avec le développement des énergies renouvelables et la demande croissante d’électricité dans les zones où le réseau n’est pas stable, le besoin de stockage est criant.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle