Airbus poursuit les tests de son taxi-volant CityAirbus

Airbus annonce dans un communiqué mardi 3 octobre avoir testé le système de propulsion de CityAirbus. CityAirbus, c'est le projet de taxi-volant autonome que mène le groupe d'aéronautique afin de décongestionner le trafic dans les villes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Airbus poursuit les tests de son taxi-volant CityAirbus
Airbus espère effectuer les premiers tests en vol de CityAirbus fin 2018.

Airbus continue ses recherches dans les taxis-volants autonomes. Le groupe aéronautique annonce dans un communiqué mardi 3 octobre avoir testé avec succès le système de propulsion de son projet de voiture volante CityAirbus. Airbus affirme que toutes les hélices ont été testées individuellement ainsi que le système d'intégration de l'unité de production avec les hélices, le moteur Siemens de 100 kW et tous les systèmes électriques.

CityAirbus, c'est un projet de taxi-volant autonome et électrique mené par Airbus. Le véhicule, qui sera capable de décoller et d'atterrir verticalement, pourra transporter quatre passagers à travers les villes embouteillées. L'objectif est de rendre plus accessible les gares et les aéroports. Pour ce faire, le véhicule à propulsion électrique pourra filer à 120 km/h.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Premier vol de CityAirbus fin 2018

Airbus espère pouvoir proposer ces trajets à un "prix abordable", mais il est encore beaucoup trop tôt pour savoir quel sera ce prix raisonnable. Si un pilote sera à bord au début, c'est principalement pour rassurer et habituer les personnes aux taxis-volants. Mais Airbus espère rapidement pouvoir faire voler des CityAirbus qui soient pleinement autonomes au-dessus de nos têtes.

En attendant, le groupe d'aéronautique poursuit les tests en vue de fabriquer un modèle grandeur nature. Ce premier CityAirbus sera testé au sol avant de pouvoir prendre les airs. Airbus espère rapidement pouvoir tester simultanément les moteurs et le système électrique avant le premier vol qui est toujours programmé pour la fin de 2018. Ces premiers tests seront effectués sans pilote.

En juin dernier, lors du salon du Bourget, L'Usine Nouvelle avait rencontré Tomasz Krysinski, responsable recherche et innovation d’Airbus Helicopters :

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS