Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Air Liquide investira 20 millions d’euros dans son "Usine Digitale" labellisée pour l’Industrie du Futur

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

Après avoir nommé son patron de la transformation numérique, Air Liquide enfonce le clou avec Connect, son projet d’usine digitale mené en région lyonnaise. Il vient d’être labellisé "vitrine technologique" par l'Alliance pour l'Industrie du futur.

Il y a un an, Air Liquide se montrait peu disert sur le projet pilote d’usine du futur sur lequel il planchait. Sa discrétion a payé. L’industriel français, numéro un mondial des gaz industriels et médicaux (15,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014), a vu le 9 février son projet "Connect" labellisé "vitrine technologique" par l'Alliance pour l'Industrie du futur, qui réunit les organisations professionnelles de l’Industrie et du Numérique pour gérer le déploiement du plan "Industrie du Futur" en France. 

Air Liquide va investir 20 millions d’euros d’ici 2017 pour rendre opérationnel Connect. En quoi consiste-t-il ? Il s’agit de créer en région lyonnaise un centre de pilotage "unique dans l’industrie des gaz industriels", affirme le groupe, car "capable de piloter et d’optimiser la production, l’efficacité énergétique et la fiabilité" d’une vingtaine de sites français alimentant par canalisation des clients industriels en oxygène, azote, argon et hydrogène. Mais aussi de mener des actions de maintenance prédictives. Les équipes des sites pourraient ainsi se concentrer pour leur part sur la sécurité et la disponibilité des équipements.

Une dizaine de start-up francaises dans la boucle

Air Liquide veut mener une véritable révolution technologique. Ce projet collaboratif associe une centaine d’entreprises locales, dont une dizaine de start-up coordonnées par sa cellule d’innovation i-Lab. Il vise à tester et introduire les dernières technologies digitales (scan 3D, réalité augmentée, tablettes tactiles, tutoriels vidéo, etc.) dans le travail quotidien des équipes des sites. "Grâce à l’analyse des données de masse, les flux de production de chaque site pourront être adaptés en temps réel au besoin de chaque client", promet l'entreprise.

"Après Cryocap (sa technologie de captage de CO2 par le froid, déployée l’an dernier à Port-Jérôme, en Normandie, ndlr) c’est une nouvelle première mondiale pour le groupe, réalisée en France, et une vitrine technologique pour l’activité Grande Industrie, estime Guy Salzgeber, membre du Comité Exécutif d’Air Liquide. Partie intégrante du projet et clé de son succès, le processus d’innovation ouverte nous permet d’identifier de nouveaux usages et des leviers d’efficacité jusque-là inexplorés."

Le groupe entend ainsi franchir un nouveau pas dans sa transformation numérique, après avoir nommé depuis janvier un chef d’orchestre pour la mettre en œuvre : Olivier Delabroy, le fondateur de l'i-Lab, comme l’a révélé L’Usine Digitale.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle