Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

A Station F, dix collégiennes et lycéennes s’initient à l’intelligence artificielle

Marion Garreau , , ,

Publié le

Reportage Alors que la faible proportion de femmes dans la Tech inquiète tous les acteurs du secteur, l’association Women in AI organisait à Station F deux jours d’initiation à la programmation et l’intelligence artificielle à destination d’adolescentes. Avec l’espoir de susciter des vocations.

A Station F, dix collégiennes et lycéennes s’initient à l’intelligence artificielle
Pendant deux jours, dix collégiennes et lycéennes se sont initiées à la programmation et l'intelligence artificielle lors d'un stage organisé par le réseau Women in AI.
© Marion Garreau

Elles sont dix, âgées de 13 à 17 ans, assises autour d’une table haute du TechShop de Station F, un lieu de prototypage installé au cœur de l’incubateur parisien. Entre les ordinateurs, enfermés dans leurs boîtes, des robots éducatifs Mbot encore en kit attendent d’être montés et programmés pour détecter et suivre un trajet dessiné. Tel est l’objectif du stage de deux jours, organisé pour la première fois les jeudi 21 et vendredi 22 juin par Women in AI, une communauté de femmes expertes en intelligence artificielle qui vise notamment à sensibiliser les jeunes filles à cette technologie.

"C’est mon prof de math qui m’a proposé de venir ici, confie Brune, une lycéenne de 17 ans. Il sait que je suis intriguée par l’intelligence artificielle et que le monde de l’innovation et des start-up m’intéresse beaucoup. Venir à Station F était un peu un rêve."

Notions de base sur l’intelligence artificielle

A son initiative, Brune a déjà pris quelques cours de code en ligne. D’autres participantes ont été initiées au logiciel de programmation Scratch pendant leurs cours de technologie. Mais dans l’ensemble, peu savent vraiment ce qu’est l’intelligence artificielle. "Heu ...", "les robots", "le code", répondent timidement les adolescentes quand la question leur est posée. Sauf Anouk, 14 ans, qui sait déjà coder en Python et parle d’algorithmes et de reconnaissance visuelle.

Avant de leur faire mettre les mains dans les robots et Scratch, un logiciel libre conçu pour initier les jeunes à la programmation, place aux explications. Deux cofondatrices de Women in IA livrent quelques notions de base sur l’intelligence artificielle, comme la différence entre IA faible et IA forte, et citent quelques applications déjà présentes dans notre quotidien, telle l’assistant vocal des iPhone Siri.

Rôle modèle

Le stage démarre également sur plusieurs interventions de femmes entrepreneurs. "J’ai découvert l’intelligence artificielle il y a seulement trois ans en cherchant à résoudre un problème, lance Milie Lang, fondatrice de la start-up Lili.ai qui propose une assistante virtuelle spécialisée dans la gestion de projet. C’est ça qui compte : avoir un problème à résoudre et oser se lancer."

Milie, tout comme une étudiante de l'école de code 42, intervient ici comme rôle modèle. Car l’objectif du stage est aussi de susciter des vocations. "Aujourd’hui en Europe, il y a seulement 12% de femmes ingénieures dans les nouvelles technologies et seulement 4% dans l’intelligence artificielle, signale aux adolescentes Moojan Asghari, cofondatrice de Women in AI. Or l’intelligence artificielle ne doit pas être développée que par des hommes sinon elle reproduira leurs biais et ne résoudra pas certains problèmes de société." Un discours encore abstrait pour ces jeunes filles. Mais qu’elles ne devraient pas manquer d’entendre à l’avenir.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle