Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

A Saclay, l’Institut Polytechnique de Paris voit le jour

, , ,

Publié le

C’est décidé le "MIT à la française " qui regroupe 5 écoles d’ingénieurs sur le plateau de Saclay s’appellera donc "l’Institut Polytechnique de Paris". Avec un statut d’établissement expérimental, il permettra à chacune des écoles de conserver son propre diplôme pour le cycle ingénieur mais de collaborer sur la recherche et de délivrer des formations communes du bachelor au doctorat.

A Saclay, l’Institut Polytechnique de Paris voit le jour
Campus de l'école Polytechnique.
© D.R.

Pas moins de deux ministres, Florence Parly (ministre des Armées) et Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances) se rendent ce 7 février sur le campus de Polytechnique pour porter sur les fonts baptismaux  "’Institut Polytechnique de Paris".

Fruit du regroupement de 5 grandes écoles d’ingénieurs, Polytechnique, l’Ensta ParisTech, l’Ensae, Telecom ParisTech, Telecom SudParis, ce nouvel établissement qui portait jusqu’ici le nom de code de New Uni veut s’inscrire sur la carte mondiale des grands pôles d’enseignements et de recherche mondiaux. Il regroupe trois écoles du top 15 du dernier classement de l’Usine Nouvelle.  

Le rayonnement d'une ville

Selon Eric Labaye, président de Polytechnique, dont l’école a vocation à jouer un rôle de "primus inter pares" dans le nouvel ensemble, "le choix d’accoler le nom Paris vise à profiter du rayonnement international de la capitale et est cohérent avec de grands centres d’enseignement qui s’appuie sur le nom d’une ville comme Cambridge, Oxford, Lausanne." Ce n’est pas le choix du MIT, régulièrement cité comme une référence par les membres du regroupement, "mais tout le monde sait que le MIT est à Boston" se rassure le président de Polytechnique.

C’est donc à Saclay, à 25 kilomètre de la cathédrale Notre-Dame que les futurs étudiants retrouveront  "l’Institut Polytechnique de Paris". Vu de Chine, c’est à un jet de pierre. Car c’est bien une cible d’étudiants internationaux que veut attirer le nouvel établissement qui bénéficiera d’un statut expérimental pour permettre à chaque école de conserver sa personnalité morale. Chacune d’entre elles conservera son propre diplôme pour le cycle ingénieur, même si des cours communs sont envisagés. En revanche, l’Institut Polytechnique de France délivrera des doctorats, des masters et des bachelors. Les programmes de recherche devraient aussi être conçus en collaboration et en partie mutualisés.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle