Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

A Paris, l’industrie reste vivace

, ,

Publié le

Un guide de bonnes adresses du "Made in Paris" et une exposition démontrent que, contrairement aux idées reçues, l’industrie reste vivace à Paris.

A Paris, l’industrie reste vivace
Guide "Made in Paris" de Christine Taconnet.
© D.R.

L’industrie n’a pas déserté Paris. Elle s’y maintient même de manière vivace à travers des maisons centenaires, des ateliers très spécialisés mais aussi la présence de jeunes créateurs qui ont choisi la capitale pour exprimer leur talent.

C’est ce que démontre le guide pratique "Made in Paris" de Christine Taconnet qui vient de paraître aux Editions du Chêne. Un ouvrage de référence qui dévoile la variété de ce qui se fabrique encore à Paris et dont les Parisiens peuvent avoir un vaste aperçu en visitant l’exposition "Made in Paris" qui s’est ouverte, le 7 septembre 2016, dans des locaux de l’hôtel de ville de Paris (*) et se tient jusqu’au 22 octobre.

"Tout le monde disait que l’on ne fabrique plus rien. Je savais qu’en Île-de-France il y a de l’industrie mais pour Paris intra-muros je n’étais pas certaine qu’il y avait matière à écrire un guide de bonnes adresses de la fabrication parisienne, témoigne Christine Taconnet. Mais en creusant j’ai pris conscience qu’il y avait largement de quoi rédiger un guide voire deux."

L’ouvrage recense quelque 200 entreprises. "Le guide n’est pas exhaustif. C’est une sélection d’adresses montrant la diversité de la fabrication parisienne avec, à la fois, des grandes maisons que l’on connaît, notamment dans le luxe, de petits artisans ou de petites marques de mode. Ce qui domine c’est le haut de gamme, le grand luxe", précise Christine Taconnet.

Fabriquer à Paris par passion

L’exposition propose un grand tour d’horizon de ce capital industriel insoupçonné de la grande majorité des Parisiens.
"Nous avons souhaité faire une exposition qui valorise le made in Paris au travers de produits que chacun peut retrouver dans le commerce. Il y beaucoup de produits des arts décoratifs, manifestant un savoir-faire ancestral qui perdure, mais aussi des biens de consommation courants tels que des produits de papeterie de l’entreprise Exacompta-Clairefontaine qui est implantée Quai de Jemmapes", détaille Gildas Robert, responsable du département marketing et communication des marques à la mairie de Paris.

Des ateliers sont programmés le samedi ainsi que des dégustations comme celle que propose la jeune société des bières Bapbap dont la brasserie est installée dans le quartier Oberkampf. "Fabriquer de la bière à Paris c’est un peu une folie mais c’est aussi une passion, admet Edouard Minart, un des fondateurs de la société. Nous avons choisi Paris car Parisiens de cœur et aussi, parce qu’à l’époque de la création, l’offre de bières artisanales était très réduite. En outre les circuits courts sont intéressants pour la bière car pour le houblon, notamment, les saveurs ont tendance à s’affadir dans le temps alors qu’avec des bières fraîchement brassées on a un produit sans déperdition au niveau gustatif."

Jeune maison de luxe fabriquant des malles et des sacs, Pinel et Pinel ne s’imaginait pas non plus s’installer ailleurs qu’à Paris même si comme le relève, son président, Frédéric Pinel, "la main d’œuvre y est chère et qu’il est compliqué de se loger". Créée il y a douze ans l’entreprise a connu plusieurs adresses parisiennes avant de poser ses malles dans le 20ème arrondissement où elle dispose de 1 400 mètres carrés pour accueillir ses 32 salariés.

Coups de pouce de la ville de Paris

"Je ne suis pas surpris de la profusion du nombre de producteurs à Paris car la ville et ses élus ont travaillé sur ce sujet de la fabrication à Paris. Nous avons eu l’occasion de réaliser qu’il y a énormément d’artisans tous métiers confondus à Paris, note Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris chargé de la culture, du patrimoine et des métiers d’arts. En revanche cette belle démonstration montre que l’artisanat, la fabrication à Paris est très moderne et n’a pas forcément cette image désuète, un peu nostalgique."

La ville de Paris a commencé à apporter une suite aux propositions de la mission d’information "Fabriquer à Paris" qui a rendu ses conclusions à l’automne 2015. "Notre première volonté c’est de soutenir l’accueil d’artisans à Paris. Nous savons qu’une des difficultés c’est la cherté et la rareté du foncier. Nous avons mis en place des outils. Nous allons encore les développer pour permettre que des artisans puissent travailler à l’intérieur de Paris, détaille Bruno Julliard. Nous avons également créé un label "Fabriqué à Paris", permettant de mettre en avant le savoir-faire des entreprises parisiennes. Ensuite, nous voulons multiplier nos partenariats avec les grandes entreprises pour leur faire mieux connaître les entreprises parisiennes et celles du Grand Paris. Ces grands groupes font, en général, appel à des entreprises plus petites pour leur fabrication et nous voulons qu’elles s’appuient encore plus sur le tissu des entreprises parisiennes."

Patrick Désavie en Île-de-France
* 29 rue de Rivoli. Ouvert de 10 à 19 h. Entrée gratuite

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus