Technos et Innovations

A l’IMT Atlantique, la recherche en santé veut révolutionner le quotidien des patients

, , ,

Publié le

Reportage L’école issue de la fusion entre Télécom Bretagne et Mines Nantes a démarré son cursus en septembre. L’occasion pour l’IMT Atlantique de faire une revue de détail sur ses projets en matière de recherche, particulièrement dans le secteur médical. En mariant recherche sur l'imagerie, la robotique, l'intelligence artificielle, les matériaux ou la réalité augmentée, ses projets pourraient changer les traitements et la vie quotidienne des patients. 

A l’IMT Atlantique, la recherche en santé veut révolutionner le quotidien des patients
Robot de kiné-rééducation développé à l'IMT Atlantique avec la start-up Generation Robot
© IMT Atlantique

Avec plus de 250 enseignants-chercheurs attachés à son école, l’IMT Atlantique ne manque pas de laboratoires et développe plusieurs projets de recherche fondamentale et appliquée, notamment dans le domaine médical.

Exemple, le projet européen KERAAL, lancé il y a deux ans et qui vise à développer des systèmes de kiné-rééducation avec un robot humanoïde. Conçue par la start-up bordelaise Generation Robot, cette "machine" intelligente, dont les pièces sont fabriquées en impression 3D, est inspirée de la morphologie humaine et peut ainsi imiter les mouvements de la colonne vertébrale. Le robot joue ainsi le rôle de coach pour le patient : "il peut capturer les mouvements du patient et les corriger", ajoute André Thépaut, responsable du laboratoire à Brest qui travaille sur ce projet. Les chercheurs envisagent maintenant d’utiliser des algorithmes de deep learning pour améliorer le robot.

L’IMT Atlantique met également à la disposition des industriels ses moyens pour développer des applications permettant d’améliorer l’autonomie des personnes âgées ou à mobilité réduite. Exemple : des appartements domotisés sont en cours de tests au centre de rééducation de Kerpape à Lorient, avec le concours d’entreprises comme Alcatel Lucent et Delta Dore.

Radioactivité réduite et prothèse connectée

Toujours dans le domaine de la santé, l’IMT Atlantique participe à un projet de mise au point d’une caméra d’imagerie médicale fonctionnant au xénon liquide (Xemis), un gaz très rare, qui permettra d’utiliser entre 100 et 1 000 fois moins de radioactivité. Air Liquide participe notamment à la récupération et au stockage du xénon. Avec cette technologie, qui est maîtrisée par très peu de pays dans le monde, d’autres développements sont aussi en cours dans le domaine de la radiothérapie. On peut aussi citer le projet Follow Knee de prothèse de genou connectée sur-mesure, permettant de réduire les ré-opérations après une première implantation. La prothèse, truffée de capteurs, sera fabriquée en impression 3D, avec la participation de la société brestoise Imascap spécialisée dans la modélisation 3D et la société bordelaise Immersion spécialiste de la réalité augmentée.

"La recherche fait partie de notre ADN depuis longtemps et c’est un de nos points d’excellence", lance Paul Friedel, directeur général de l’IMT Atlantique. L’établissement, qui accueille depuis septembre les 230 élèves de la première promotion "unifiée", a annoncé son entrée dans le classement Times Higher Education World University Ranking 2019 en se positionnant parmi les 400 premières universités du monde. "C’est une reconnaissance pour notre travail pour hisser notre école au meilleur niveau, notamment en matière de recherche", ajoute le patron de l’IMT Atlantique.

Autres thématiques de recherche

Le médical est un des axes de cette politique, mais ce n’est pas le seul, loin s’en faut. L'école entend s’imposer aussi comme un leader des transitions numériques, énergétiques et environnementales. Les enseignants-chercheurs de l’IMT Atlantique travaillent par exemple sur les thématiques énergie et environnement tout particulièrement à Nantes, avec quatre départements de recherche, dont ceux dédiés aux Systèmes énergétiques et environnement, et le département de physique nucléaire (SUBATECH). Sur le campus de Brest on trouve notamment les département Électronique, Informatique, Image et traitement de l'information, Micro-ondes, Optique, Signal et communications. Enfin, le campus de Rennes accueille des thématiques comme les Systèmes réseaux, cyber sécurité et droit du numérique.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte