67 pôles de compétitivité labellisés par le Premier ministre

En ce début juillet 2005, Dominique de Villepin a levé le voile sur la nouvelle stratégie industrielle et territoriale que le gouvernement compte mener, en mobilisant chercheurs, enseignants et entrepreneurs afin de créer des synergies autour de projets communs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

67 pôles de compétitivité labellisés par le Premier ministre

67 pôles de compétitivité, sur 105 projets au départ, ont été retenus, parmi lesquels 6 auront une capacité mondiale et font partie des leaders internationaux dans leurs secteurs. Paris et Evry sont retenus pour les neurosciences et Saclay pour les systèmes informatiques complexes, Toulouse et Bordeaux pour l'aéronautique et l'espace, Lyon avec la santé, Grenoble avec les nanotectnologies et la région PACA pour les communications informatiques sécurisées.

A coté de ces 6 projets qui bénéficieront de financements privilégiés, de procédures accélérées et d'équipes de suivi personnalisé de la part des agences publiques, 9 pôles n'ayant pas encore la taille critique, mais ayant vocation à rejoindre les leaders ont été distingués.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Il s'agit des biotechnologies en Alsace, du ferroviaire dans le Nord, des biocarburants en Picardie et Champagne-Ardenne, des activités végétales en Pays de la Loire, du secteur de la mer à Brest et à Toulon, des images et réseaux à Rennes, de la chimie industrielle à Lyon et enfin du multimédia à Paris. Une cinquantaine d'autres projets à vocation nationale ont également été choisis.
Le gouvernement a indiqué que le choix des pôles retenus recoupait à la fois les impératifs de compétitivité et d'aménagement du territoire. Tous auront droit aux mêmes avantages de financement, allègement de charges et exonérations fiscales. Le dispositif qui était estimé à 750 millions d'euros sur trois ans, a été porté à 1,5 milliard.

Le Premier ministre a annoncé l'ouverture d'un nouvel appel à candidature dès la fin de l'année, qui s'adressera autant à de nouveaux projets, qu'à ceux qui n'ont pas été sélectionnés aujourd'hui.

D.R

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS