[Covid-19] Cinq choses à savoir sur la certification des tests et de la vaccination

Le cabinet de Cédric O annoncé lundi 19 avril que les résultats des tests et les actes de vaccination vont faire l’objet d’une certification, qui pourra s’intégrer à l’application TousAntiCovid. Existence d’une alternative, fonctionnement de la certification, cas d’usage, ... Le point sur cette annonce.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Covid-19] Cinq choses à savoir sur la certification des tests et de la vaccination
Photo d'un utilisateur de TousAntiCovid.

Montrer patte blanche, avec un test au Covid négatif ou une attestation de vaccination. Alors que cet impératif est déjà une réalité pour aller en Corse ou passer la frontière espagnole, le gouvernement veut faciliter les démarches qui permettent d’y répondre en proposant l’obtention d’un certificat des résultats du test et de l’acte de vaccination. Ce certificat pourra être intégré à l’application TousAntiCovid grâce au lancement concomitant d’une nouvelle fonctionnalité, appelée Carnet, a annoncé le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O lundi 19 avril.

A partir de quand ces certificats seront-ils disponibles, qui les octroie, vont-ils rendre obligatoire l’utilisation de TousAntiCovid, à quoi serviront-ils et seront-ils lisibles en Europe ? L’Usine Nouvelle fait le point.

Des tests certifiés dès le 19 avril au soir, la vaccination le 29 avril

L’annonce de la certification prend effet le jour même. Dès ce 19 avril au soir, les personnes faisant un test PCR ou un test antigénique pourront obtenir leurs résultats sous une forme certifiée. A l’arrivée de ces résultats, elles recevront un SMS contenant un lien pour se connecter à une plate-forme en ligne, donnant accès au document certifié. Pour les actes de vaccination, cette certification sera disponible à compter du 29 avril.

Des certifications stockées dans TousAntiCovid ... ou en version PDF

L’expérimentation de cette certification va de pair avec le lancement d’une nouvelle fonctionnalité, appelée TousAntiCovid Carnet. Les utilisateurs de l’application pourront donc y retrouver tous leurs résultats de test, puis leur attestation de vaccination sous forme numérique. Celle-ci contiendra le Datamatrix, sorte de QR code, servant à l’authentification du document généré. Principe de non-discrimination oblige, l’utilisation de TousAntiCovid n’est pas requise pour obtenir la certification. La plate-forme y donnant accès offrira deux choix : télécharger le document sous format PDF ou l’exporter dans la fonctionnalité Carnet de l’application TousAntiCovid.

Une certification faite par le ministère de l’Intérieur

Qu’elle soit apposée sur un document PDF ou intégrée dans TousAntiCovid, la certification des résultats de test ou de l’attestation de vaccination pendra la forme d’un Datamatrix, soit une sorte de QR Code répondant à la norme utilisée par le ministère de l’Intérieur pour certifier les documents officiel, comme le permis de conduire. Les preuves fournis par les laboratoires sont vérifiées par des tiers de confiance assermentés. Le cabinet de Cédric O a également précisé que l’Assurance maladie a le projet de pouvoir générer ses propres certificats d’authenticité. Pour pouvoir lire cette Datamatrix, les forces de l’ordre et les douanes seront équipés d’un système appelé TousAntiCovid Verif, développé par l’Imprimerie Nationale.

Simplifier les démarches et anticiper les demandes de Bruxelles

L’objectif est de faciliter la présentation de documents déjà demandés pour de nombreux déplacements à l’étranger et surtout d’éviter les fraudes. En lançant dès à présent cette expérimentation, la France veut aussi anticiper une demande de la Commission européenne : qu’une vérification interopérable des certificats émis dans chaque pays membre soit possible d’ici au 17 juin. "Nous visons plusieurs cas d’usage, a précisé en conférence de presse Cédric O. D’abord que ce dispositif soit utilisé lors des déplacements entre l’Hexagone et la Corse, puis avec les territoires d’Outre-mer. Dans un deuxième temps, nous testerons son utilisation pour le passage de frontières avec d’autres pays européens, notamment transfrontaliers, avec lesquels nous sommes en discussion." Car au-delà des vacances estivales, le passage fluide des frontières est une préoccupation majeure pour les travailleurs transfrontaliers.

Se posera alors la question de l'interopérabilité avec des applications similaires d'autres pays. Un sujet complexe : il faudra que le certificat français soit lisible pour la police de chaque Etat de l'Union européenne, et vice versa. Puis à ce défi, s'ajoutera ensuite celui de pouvoir assurer la vérification des documents à l'échelle du monde entier. Un vaste chantier.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS