3 règles d’or pour optimiser vos achats de classe C

À ce jour, seulement 8 % des entreprises estiment gérer de façon optimale leurs achats de classe C*. Pourtant, ces achats concentrent une grande majorité des coûts indirects et représentent ainsi un fabuleux gisement d’économies.

Partager

3 règles d’or pour optimiser vos achats de classe C
Une classification selon le volume d’achats…
Les achats en entreprise sont souvent représentés selon trois catégories : A, B et C. Cette classification se rapporte au volume total d’achats, par ordre décroissant :
- Les achats de classe A, c’est-à-dire les achats stratégiques qui entrent directement dans le processus de production, représentent en moyenne 70 % du volume d’achats des entreprises
- Les achats de classe B, achats récurrents, stratégiques et hors production, représentent 25 % du volume d’achats
- Les achats de classe C, non stratégiques et non récurrents, représentent 5 % du volume d’achats

… qui n’est pas le reflet des coûts indirects

Cependant, si on classe l’ensemble des achats en entreprise selon les coûts administratifs qu’ils génèrent, l’ordre est totalement inversé.
Les achats de classe C concentrent alors la majorité de ces coûts :
  • 60 % du volume de commandes
  • 75 % du nombre de fournisseurs
  • 85 % du nombre d'articles

Mettre sous contrôle ces achats non récurrents et non stratégiques représente des économies substantielles pour les entreprises.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Quelles règles à suivre pour optimiser vos achats de classe C ?

Les entreprises hésitent souvent à s’atteler à un tel projet craignant que cela soit compliqué, notamment car les enjeux sont souvent méconnus.

La réalité est tout autre si l’on suit trois grands principes :

  1. Collaborer avec un fournisseur de produits de classe C étant en mesure de proposer une offre extrêmement large (capable d’adresser la « longue traîne »), de couvrir tous les sites de l’entreprise sur le plan logistique et de communiquer des reporting précis.
  2. Implémenter une solution d’achat électronique qui permet de digitaliser l’ensemble des transactions tel que le Punch-Out, le catalogue hébergé… De nombreuses solutions existent, adaptées à tout budget et tout type d’entreprise.
  3. S’assurer que ce même fournisseur de produits de classe C puisse déployer le contrat, en travaillant autant avec la Direction des Achats pour signer l’accord-cadre qu’avec l’ensemble des utilisateurs pour promouvoir ce contrat et garantir leur adhésion (via des communications régulières, des visites…).

Finalement, les achats de classe C… devraient recevoir un A ! Ils sont une source d’économies insoupçonnées et méritent toute l’attention des Directions des Achats et de la Direction Générale, lorsque les classes A et B sont déjà optimisées.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’optimisation des achats de classe C ?

Téléchargez notre livre blanc

*Etude Sherpa HEC

Contenu proposé par Manutan.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS