Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

3 leviers pour s’engager dans l’industrie 4.0

,

Publié le

Publi-rédactionnel Smartphone, objets connectés, cybersécurité ou comment conjuger l’industrie du futur au présent. L’évolution des modes de travail, d’organisation et de l’activité de l’entreprise apportent aujourd’hui plus de performance.

3 leviers pour s’engager dans l’industrie 4.0 © OBS

La transformation numérique des entreprises industrielles s’accélère et les usines en bénéficient. C’est le constat de François Moreau de Saint-Martin. « D’un point de vue organisationnel, l’industrie est en train de s’adapter pour répondre aux exigences de la transformation numérique. Cette transformation porte à la fois sur les systèmes de production et d’IT », constate le directeur Grands comptes secteur Industrie et IT d’Orange Business Services. Selon lui, l’enjeu des équipes des systèmes d’information et des systèmes de production industriels est de permettre le décloisonnement des données de production entre les différents process tout en gardant une sécurité optimale pour l’usine.

Il revient sur les éléments-clés.

Comment intégrer les équipes usine dans le développement digital d’une entreprise industrielle ?

François Moreau de Saint Martin : « Le défi numéro un est d’associer ces personnels à la transformation digitale de leur métier et en particulier dans la transformation de leur propre outil de travail. Nous accompagnons ces entreprises dans une conception de leur poste de travail centrée à la fois sur les besoins des utilisateurs et sur la performance business : choisir le bon équipement, fluidifier l’échange d’information entre l’IT de process et le terrain. Dans les usines, traditionnellement, les opérateurs utilisent des postes PC. Leur apporter de la mobilité en leur proposant des smartphones voire des tablettes est un vrai bénéfice. Nous avons d’ailleurs de nombreuses demandes pour couvrir les usines en 4G. Les utilisateurs veulent avoir accès en un clic à leur documentation ou des données des machines ou alimenter des tableaux de bords, tout en continuant à téléphoner ! C’est, en somme, un espace de travail mobile, qui favorise la productivité et la fiabilité : une usine sans papier. »

En quoi l’Internet des objets peut-elle contribuer à la performance d’une usine ?

François Moreau de Saint Martin : « L’IoT c’est un ensemble de solutions qui permet d’assurer la supervision ou la traçabilité des produits et des actifs de l’entreprise d’une part et développer de nouveaux services d’autre part.

L’enjeu est de collecter et de valoriser de manière fiable et sécurisée des données qui donnent une image fidèle de ce qui se passe, en interne, à chaque étape de la supply-chain, et aussi, hors de l’entreprise, dans le cycle de vie du produit.

Tracer, géolocaliser, superviser, commander, tout l’enjeu est d’emmener la donnée jusqu’au processus de décision avec une performance et une économie optimales. Par exemple, en amont de nos plates-formes IoT, nous prenons soin de choisir avec nos clients les technologies de connectivité (LPWA, 3G/4G, RFID… et bientôt 5G) les plus adaptées à l’environnement et à la mission de l’objet qu’il s’agisse d’un emballage, d’un produit fini ou d’une machine et que ce soit dans l’usine ou dans le monde entier.

En outre, tout produit manufacturé, une fois connecté, a vocation à être couplé à des services. J’ai en tête une entreprise, parmi nos clients, qui fabrique des engins de levage. Elle valorise sa solution de monitoring auprès de ses clients comme gage de performance et de sécurité. Une autre experte en systèmes de réfrigération industriels utilise nos solutions pour monitorer étroitement la performance énergétique de son parc au bénéfice de ses clients. »

En étant plus connectée, l’entreprise industrielle n’est-elle pas aussi plus menacée ?

François Moreau de Saint Martin : « Toutes les entreprises ont des enjeux de cybersécurité. Je le vois au quotidien, elles sont régulièrement attaquées : pour avoir leurs données, leurs secrets industriels, ou pour simplement leur nuire et les bloquer dans leur activité. Leur contexte technique n’est pas celui de l’informatique traditionnelle. C’est pourquoi notre filiale Orange Cyberdéfense travaille avec les industriels sur toute la chaîne de valeur des usines : les ordinateurs, les smartphones, les tablettes, les objets connectés et aussi avec les sous-traitants. Il est important de déployer un savoir-faire en cyberdéfense, mais aussi un savoir-faire particulier sur la défense des systèmes de production. »

Ce contenu vous est proposé par OBS

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus