Economie

1 000

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

C’est le nombre de postes qui ne seront pas remplacés chez DCNS dans les prochaines années. Le groupe, qui emploie un peu plus de 13 000 personnes, mise en effet sur quelque 2 000 départs naturels d’ici à 2018, et ne prévoit que 1 000 embauches. Les syndicats craignent que le « plan de performance » proposé par la direction ne soit un plan social déguisé. À ces départs non remplacés s’ajoute le transfert de 230 personnes à une filiale détenue avec Veolia, Défense Environnement Service, chargé du soutien des sites (logistique, service, nettoyage). Plusieurs centaines de postes pourraient également être transférés de trois sites parisiens (Issy-les-Moulineaux, qui pourrait fermer, Bagneux, et le siège parisien) en région. 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte