Usine 4.0: le passage à l'échelle

Le blog de Xavier Brucker

Le paradoxe du CES

Publié le

Le paradoxe du CES

Le CES, Consumer Electronic Show, est la grande messe annuelle de la technologie qui se tient en janvier à Las Vegas. Historiquement, il s’agissait d’un salon dédié à l’électronique grand public, depuis quelques années, le CES est devenu un événement incontournable, qui fixe les orientations majeures de développement des nouvelles technologies, y compris dans les industries B2B. Les grands acteurs industriels s’y retrouvent pour montrer leurs derniers démonstrateurs, et surtout dévoiler leurs nouveaux produits. Mais le CES, à l’image de la ville qui l’accueille, Las Vegas, est plein de paradoxes !

Un discours humaniste en décalage avec le contenu

Le discours général, notamment au travers des conférences et des keynotes, est très humaniste. L’ouverture, l’inclusion, la diversité sont sur toutes les lèvres. Dans les faits, c’est très différent : certes, après les fortes critiques lors du CES 2018 qui n’avait aucun speaker féminin, la présence des femmes dans les conférences s’est nettement améliorée. Néanmoins, on peut constater dans les allées que 90% des participants du CES sont des hommes, représentant très majoritairement les pays développés.

Beaucoup des technologies exposées ont une ambition déclarée générale d’améliorer le monde, et de favoriser le progrès humain. Un grand nombre de conférences ont abordé ces questions importantes. Mais en pratique, ces sujets sont peu représentés concrètement dans les présentations des différents produits et stratégies.

Le CES et développement durable, une contradiction ?

Le thème du réchauffement climatique est effectivement surreprésenté dans les keynotes. En revanche, les produits présentés, dans une ville construite au milieu du désert du Nevada, proposent un modèle de surconsommation parfois à outrance, avec des produits pas toujours très pertinents. On peut penser en particulier que les ingénieurs qui ont conçu les robots porteurs de papier toilette auraient pu être occupés sur des sujets plus importants. Ce point a été d’ailleurs bien démontré par la fameuse patate connectée, qui a poussé l’absurdité dans ses derniers retranchements.

Les smart cities, rêve ou réalité ?

Un secteur intéressant et très représenté cette année, encore plus qu’en 2019, est le secteur de la mobilité et des smart cities. De nombreux exemples ont montré ce que pourrait être une ville toute connectée, dans laquelle tous les éléments (voitures connectées et autonomes, volantes ou non, piétons, infrastructures, bâtiments, etc) pourront communiquer. Néanmoins, le chemin pour arriver à cette construction est très incertain du fait de l’absence de prise en charge par les autorités gouvernementales. Peu de réflexions sont apportées sur la manière de déployer ces technologies de manière concrète sur un territoire, la gestion des investissements, et l’alignement nécessaire de toutes les parties prenantes: le pouvoir politique, les collectivités, les habitants, les industriels, etc.

Est-ce que les technologies présentées pourront être un jour déployées à l’échelle ?

Du point de vue industriel, un des points très intéressants du CES est la vision que l’on peut avoir des nouveautés technologiques et des directions que prennent les grands acteurs industriels. Cette année, le CES n’a pas réellement présenté de breakthrough et de grandes nouveautés. C’est plutôt une année de maturation, notamment autour du potentiel d’utilisations concrètes des réseaux 5G et de l’intelligence artificielle. La présence au CES reste néanmoins obligatoire pour les grands groupes autant que pour les startups, pour rencontrer des partenaires et être vu. Les démos et produits ont souvent un TRL (Technology Readiness Level) très faible, mais qui annonce des directions et réflexions qui vont alimenter les travaux des équipes marketing et développement produit, et surtout inspirer les futurs produits du CES 2021 !

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte