IA : des labos au terrain

Le blog de Sylvain Duranton

L’IA: préparez vous, c’est parti pour durer…

Publié le

L’IA: préparez vous, c’est parti pour durer…

L’Intelligence artificielle n’est pas une nouveauté.

Un peu d’histoire pour bien comprendre tout d’abord. Le terme d’"intelligence artificielle" a été employé pour la première fois dès 1956 par McCarty et Minsky. Dès cette époque, l’idée d’augmenter les capacités humaines par l’apport d’algorithmes était en vogue. Cette idée révolutionnaire s’est pourtant brisée dans les années soixante-dix et à la fin des années quatre-vingt sur des questions technologiques que l’on pensait alors insolubles et sur un manque d’investissement. Ces périodes coïncident avec les deux "hivers de l’IA" dont les statisticiens et les plus anciens de nos data scientists se souviennent.

Pourquoi alors un tel engouement, dans la communauté scientifique, dans les entreprises mais aussi dans le grand public aujourd’hui?

La raison est simple, toutes les conditions sont réunies pour que l’IA transforme notre façon de vivre et la marche de nos entreprises.

Tout d’abord, pour fonctionner, un algorithme doit pouvoir se nourrir. Plus les données sont disponibles, plus l’algorithme est performant. Entre 2013 et 2016, le volume de données mondiales a été multiplié par plus de quatre et s’élève aujourd’hui à 16 zettabits (milliers de milliards de gigabits). Ce chiffre atteindra 163 zettabits en 2025. Dans le même temps le nombre d’objets connectés émettant de la donnée atteindra 26 milliards dès 2020, ce qui constitue une formidable opportunité de rassembler toujours plus de datas.

En parallèle, la technologie a fait des progrès exponentiels et le coût du stockage s’est effondré. Ce coût a été divisé par dix en dix ans.

Par ailleurs, la recherche s’accélère et le nombre de publications relatives à l’IA a été multiplié par neuf au cours des dix dernières années. L’IA est aujourd’hui le sujet favori des étudiants en mathématiques. Quelle chance unique pour le secteur.

Et le marché explose. Il est de 150 milliards de dollars aujourd’hui et pourrait atteindre 210 milliards en 2020.

La croissance de BCG GAMMA, l’entité que je dirige au sein du BCG et qui est entièrement dédiée à l’IA est symptomatique de ce mouvement de fond. Nous étions 30 data scientists au lancement de GAMMA en 2015. Nous sommes aujourd’hui près de 500.

Aucune activité du BCG  - notre cabinet est pourtant habitué aux croissances à deux chiffres depuis sa création en 1964 - n’a connu un tel développement. Et nous n’en sommes qu’au tout début ! 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte