La gestion des projets complexes

Le blog de Rodolphe Krawczyk

Empowerment, personal branding, concepts creux et recyclés

Publié le

Empowerment, personal branding, concepts creux et recyclés

L'"empowerment" fait florès depuis quelque temps dans nos grandes organisations; associé au "personal branding" qui nous vient récemment des Etats-Unis, voilà qui permet d'augurer d'un avenir radieux dans l'industrie…

L'anglicisation croissante de notre communication, que j'avais un peu fustigée dans un article pour la Tribune paru en mai 2018 "La tournée des popotes… éloge de la tradition", a des côtés à la fois irritants et drôles…

Comme tout ingénieur travaillant dans une grande société, je subis depuis plusieurs mois la pression d'un nouveau concept (enfin, pas si nouveau, tout compte fait), celui de l'"empowerment"… Diable, de quoi s'agit-il? Tout simplement de (re)donner du pouvoir aux personnes qui travaillent. Mais… n'est-ce pas ce qu'on appelait autrefois délégation, ou responsabilisation? Mais oui, bien sûr!!! sauf que … "empowerment" dispose de deux avantages significatifs sur les vocables maintenant démodés de délégation ou de responsabilisation:

  • il contient le mot "power", donc "pouvoir"… rien de tel pour flatter les egos souvent meurtris par les organisations de plus en plus déshumanisées;
  • et il est anglais!!! il a donc les meilleurs chances de s'imposer dans notre jargon moderne…

Là encore, on a parfois l'impression qu'on réinvente l'eau tiède par la création d'un néologisme aussi ronflant que creux… Il est vrai que notre langue n'a pas de verbe équivalent qui contiendrait le mot magique "pouvoir": "empouvoirer"? A proposer un jour à l'Académie Française (qui semble avoir finalement accepté le très moderne "implémenter" à défaut du très ringard "mettre en œuvre"). En attendant la francisation, il faudra se contenter dans nos échanges de conjuguer "empowerer": je t'empowère, tu m'empowères, il l'empowère, nous vous empowerons, etc… ce qui donnera au futur: je t'empowererai (j'ai simplifié en considérant qu'il s'agit d'un verbe du 1° groupe); et comme le terme est censé donner un signal fort et affirmatif, il ne devrait pas être utilisé au conditionnel: Dieu merci, car "nous vous empowererions" serait difficile à prononcer et risquerait de déclencher l'hilarité dans les grandes réunions…

Bref, souhaitons que cette nouvelle forme de délégation obéisse à des principes de bon sens qui font qu'une personne investie d'un "pouvoir" n'oublie pas qu'il s'agit d'abord d'une responsabilité… et pas seulement au niveau des performances techniques et/ou économiques, mais aussi sur le plan des relations sociales, comme l'ont bien expliqué Gaetan de Lavilléon, Marie Lacroix et Emma Vilarem dans leur blog des neurosciences.

J'arrive maintenant au "personal branding"… Wikipedia définit ce concept comme le marketing personnel… donc rien d'autre que des techniques d'autopromotion pour mieux "se vendre", ce qui est légitime quand on cherche un emploi. Une fois de plus, rien de nouveau sous le soleil… Mais, quoique "marketing" soit anglais, le terme est tellement galvaudé qu'il fallait en créer un nouveau… et, of course, toujours dans la langue de Shakespeare… (lequel avait d'ailleurs un vocabulaire bien plus riche que celui de ses compatriotes d'aujourd'hui, mais passons…). En fait, "brand" signifie "marque": Wikipedia définit le "personal branding" comme le développement de sa marque personnelle.

Ce qui est amusant, c'est que le "branding", c'est aussi le marquage au fer rouge des bouvillons par les cow-boys pour indiquer leur ranch d'appartenance… En découvrant cette nouvelle terminologie des mille et une façons de bien rédiger son CV; je n'ai pu m'empêcher de repenser, dans notre histoire de France, à l'humiliation que l'on faisait subir aux femmes dites de petite vertu, en leur marquant au fer rouge une fleur de lys sur une épaule: cette marque d'infamie s'appelait la "flétrissure de France"… 

Nul doute que nous ne voyions bientôt éclore des séminaires du style: "empowerez-vous grâce au personal branding"…. Là, je ne like plus, je kiffe !!!!

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte