Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'industrie au féminin

Le blog de Magali Anderson

Un petit zoom sur le sujet des salaires à l’embauche

Publié le

Un petit zoom sur le sujet des salaires à l’embauche
© Designed by Freepik

Pour continuer sur le thème du recrutement, un petit zoom sur le sujet des salaires à l’embauche.

Sur le sujet des inégalités salariales femmes/hommes, l’argument qui revient souvent est "parlons-nous réellement d’expérience égale à poste égal ? Si les femmes ont ralenti leur carrière ou ont pris des congés à l’arrivée des enfants, ces épisodes de carrière ont eu un impact qui explique une évolution moins rapide des salaires, même à poste équivalent.. Etc."

Il y a peut-être du vrai dans ses arguments, mais je ne vais pas en débattre ici. Du moins pas encore.

Donc, en toute logique, Il ne devrait y avoir aucune différence à la sortie de l’école ?

Bon j’arrête le suspense tout de suite...

Et bien si !

Les Ingénieurs Et Scientifiques de France (IESF) par exemple, dans leur dernière étude sur les salaires, montrent une différence de presque 2k euros à l’embauche, la conférence des grandes écoles (CGE)  mentionne 1,7k (tous diplômes confondus).

Des explications, il y en a. Tout d’abord, les ingénieures sont plus nombreuses dans des domaines où les salaires sont en moyenne inférieurs à d’autres secteurs d’activité (eau, assainissement, agroalimentaire.. etc).

Ensuite, d’après CGE et IESF, environ 10% moins de femmes décrochent un CDI sur leur premier emploi.

Plusieurs pistes pour comprendre ce phénomène.

 

1. Les femmes négocient moins…

Ce qui était peut-être vrai avant le devient de moins en moins. Les jeunes femmes négocient beaucoup plus que leurs aînées. Mais qui dit négociation ne dit pas résultat.

Une étude récente de HBR en Australie, interrogeant 4600 employés, montre que les femmes négocient tout autant que les hommes, mais obtiennent satisfaction beaucoup moins souvent. Si ce phénomène est vrai, alors cela signifie que le problème se déplace. Former les femmes à négocier ne va pas suffire pour le régler.

Une autre expérience qui m’a surprise, cette fois aux US sur 2500 personnes, montre que quand l’annonce ne dit pas que le salaire est négociable, les hommes auraient plus tendance à négocier que les femmes. Par contre quand c’est explicite les femmes négocieraient mieux qu’eux.


2. Le biais inconscient

Malheureusement, celui-ci existe à l’embauche des 2 côtés. Celui des femmes qui ne seraient toujours pas aujourd’hui à l’aise à l’idée de gagner plus que leur partenaire et qui s’autocensureraient (j’emploie le conditionnel, car j’espère que la nouvelle génération aura une plus grande ouverture d’esprit sur le sujet et que bientôt cela appartiendra au passé). Mais aussi du côté des entreprises qui, ancrées dans leurs stéréotypes, anticipent qu’une femme va être moins mobile, va partir en congé maternité et choisira à terme un équilibre travail-famille qui pourrait impacter sa productivité.

Dans mon cas, j’ai vécu au moins 2 fois une discrimination salariale à l’embauche. J’avais fait un très bon travail d’investigation de salaire pour la position et j’avais décidé de camper sur mes positions, "no matter what". J’ai eu le poste au salaire demandé, mais avec un grand délai. J’ai su par la suite qu’ils avaient hésité à m’embaucher car je demandais trop. Un autre ingénieur avait été embauché en même temps que moi. Même âge, mais expérience moins pertinente que la mienne. Dès le début, on me réservait les projets les plus stratégiques. Et je découvris quelques temps plus tard qu’il était payé plus que moi (5-6%). Je ne suis pas restée longtemps dans ce groupe.

 

L’identification du biais inconscient le rend conscient !

Eduquons nos jeunes ingénieures à connaître leur valeur et à l’assumer, mais aussi aidons-les (formation à la négociation, par exemple).

En parallèle assurons-nous que les entreprises aient une politique d’embauche des jeunes diplômées égalitaire (spécifier dans l’annonce d’emploi que le salaire est négociable, par exemple).

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle