L'industrie au féminin

Le blog de Magali Anderson

Tu viens boire un verre ce soir?

Publié le

Tu viens boire un verre ce soir?
© Rawpixel Ltd.

Phrase simple, que l’on peut prononcer à la fin d’une dure journée de labeur, quand on se dit qu’une petite bière serait la bienvenue avant de rentrer à la maison.
Et pourtant…

Il y a quelque temps, nous en parlions avec une amie qui me racontait comment ses collègues allaient souvent boire un verre ensemble le soir – mais ne l’invitaient pas. Et elle continue en me disant : comment faire pour inviter un collègue masculin à boire un verre sans que cela soit ambigu ?

En réalité, je ne me suis jamais posé la question. Cela est sûrement dû au fait que dès le début de ma carrière, la pratique du verre après le travail était tellement ancrée que cela me semblait naturel d’inviter mes collègues masculins ou d’être invitée. Il faut dire, comme je le raconte dans l’article de la semaine dernière, que j’ai toujours très rapidement établi les règles de manière très claire sur les limites à ne pas franchir.
Egalement, pour les expatriés, devenir ami-e avec ses collègues est très commun. On arrive dans un pays inconnu, dans une nouvelle culture et très souvent, les premiers amis sont ceux que l’on se fait au travail. Dès le premier soir, on invite la petite nouvelle au café du coin pour mieux l’accueillir et l’aider à s’installer.

Je me suis donc demandé, une fois la question posée, mais d’où vient ce problème ? Clairement, tout le monde n’est pas à l’aise à l’idée d’inviter un collègue du sexe opposé.

Alors, je me suis dit... Google est mon ami, et j’ai fait une recherche sur le thème de "boire un verre avec un collègue".
Florilège de réponses :
"10 signes qui prouvent que votre collègue craque pour vous ...
Inviter une collègue pour boire un verre - Forum séduction
Premier RDV avec mon collègue… et après ?
Accepter d'aller boire un verre, est-ce être implicitement d'accord pour aller plus loin ?
Draguer au travail : 4 étapes pour séduire une collègue sans se faire ...
Note : si on va boire un verre dehors ce n’est pas pour parler boulot, hein."

Après une heure de recherches, en utilisant différents mots-clefs, j’abandonne.

Voilà qui n’est pas rassurant ! Mon amie a-t-elle donc raison d’éviter de côtoyer ses collègues en dehors du travail ? Une relation hors travail est-elle vouée à devenir ambiguë ?

Dans les études qui expliquent les différences d’avancement de carrière entre les deux sexes, le manque de réseau des femmes arrive souvent en tête de la myriade de causes. Or, où crée-t-on ces fameux réseaux ? Entre autres justement, en allant boire un verre avec les collègues après le travail.
Mais, si aller boire un verre est, dans les croyances populaires, synonyme de séduction, cela va être difficile de changer la donne. Comment démarrer alors une relation d’amitié avec un collègue de bureau ? Après tout, c’est plutôt sympa d’avoir une personne avec qui décompresser à la fin d’une journée de travail, et ainsi pouvoir, à la même occasion, critiquer le chef, le chef du chef et les autres départements.

En 2018, il serait peut-être temps de mettre du nôtre pour faire évoluer les mentalités.
Oui, Magali, tu es gentille, mais tu n’as toujours pas répondu à la question de départ qui était… Comment fait-on ?

Plusieurs solutions existent. Déjà, on peut commencer par inviter la personne avec laquelle on est suffisamment à l’aise, et avec qui l’on discute régulièrement. On fait quelques pause-café ensemble, pour que l’invitation à boire un verre ne sorte pas de nulle part.
Mais avant ça, on peut poser quelques jalons... Si l’on est en couple, ne pas hésiter à évoquer le ou la petit-e-ami-e (sans non plus le répéter 45 fois par jour). De même, s‘il parle souvent de ses enfants/conjoint-e... Etc. C’est super, il n’y a quasiment pas de risque que ce soit ambigu. Aussi, on peut inviter plusieurs collègues à la fois pour que ce ne soit pas mal interprété.
Enfin, essayer d’établir une routine, le rendez-vous du vendredi soir pour célébrer le WE qui vient, par exemple… Au bout de la troisième semaine, il n’y aura plus de malaise.
Et bien sûr, si l’on voit que nos collègues masculins partent régulièrement prendre un verre au bar du coin... Eh bien, on les rejoint. Quand ils partent, on leur dit tout simplement : "Tiens, je boirais bien un verre, moi, ça vous dérange si je me joins à vous ?" - Peut-être qu’ils n’osent tout simplement pas faire le premier pas. Faisons-le à leur place.

Allez, bonne résolution de la semaine... Demain, j’invite un ou une collègue du sexe opposé à boire un verre.
Et si j’ai peur des malentendus, je laisse subtilement traîner cet article sur son bureau dans la journée !

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte