Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'industrie au féminin

Le blog de Magali Anderson

Rester honnête

Publié le

Rester honnête
© Rawpixel - Unsplash

Aujourd’hui, la question que je souhaite aborder est une question très récurrente en entreprise, entendue et réentendue. Même au-delà de la sphère professionnelle, il s’agit finalement d’un concept qui nous a été enseigné avant même que nous sachions écrire. Et pourtant, il n’est pas si simple d’y répondre. Aujourd’hui, nous allons nous attaquer à la question de l’honnêteté, et plus précisément de l’honnêteté en entreprise.

Dire "tu ne dois pas mentir", comme j’ai pu le scander à mes deux filles alors en maternelle serait simplifier le discours et ne pas tenir compte des réalités. Vous ne pouvez pas dire à votre client : "en vrai, tous ces produits, notre concurrent a presque les mêmes, et ils vous reviendront moins cher" ou à votre patron "je pense que vous êtes idiot, et ne comprends pas que vous soyez à ce poste". Ou du moins, si vous tenez à conserver votre job et votre client.

Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, la confiance est la fondation de toute bonne relation. Personne ne veut qu’on dise de lui : "C’est un grand professionnel, mais méfie-toi. Assure-toi que tout est bien écrit par e-mail pour qu’il ne puisse pas revenir dessus plus tard." Pourtant, cela arrive plus souvent qu’on ne le voudrait.

Certes, il existe dans cette société des pervers narcissiques, des menteurs compulsifs… Etc. Cependant, étant une personne résolument optimiste, je pense que la majorité de la population a un bon fond. Les gens font de leur mieux face aux circonstances et agissent le plus souvent avec de bonnes intentions. 

Nonobstant, comme le rappelle l’adage, "l’enfer est pavé de bonnes intentions" et il est humain de vouloir satisfaire l’autre, de vouloir lui éviter des désagréments. Seulement, à force de reporter une discussion désagréable - par exemple informer son supérieur d’une erreur faite ou d’un problème donné – on finit par ne jamais aborder le sujet épineux. Entre temps le problème prend de l’ampleur, enfle, jusqu’à explosion, et là, tout le monde est pris par surprise. Si on avait fait preuve d’honnêteté dès le début, des mesures auraient pu être prises, et les dégâts limités.

C’est ainsi que sans réelle volonté de nuire, on a trahi la confiance de nos collaborateurs et/ou de notre management.

Donc, comment y palier ? C’est simple, soyez désagréable et déplaisant ! (parfois) !

Je ne plaisante qu’à moitié. Tenter de préserver ses collègues et leur épargner les mauvaises nouvelles ne fait que retarder l’échéance et empirer le problème.

Si on explique à un collaborateur quelles sont ses faiblesses, on lui donne l’opportunité de s’améliorer. De même, plus tôt, on va exposer un problème à sa hiérarchie, plus tôt on aura de l’aide pour le gérer avant qu’il ne prenne trop d’ampleur.

Lorsque l’on gravit l’échelle hiérarchique, il peut arriver de recevoir des instructions de ses supérieurs , auxquelles nous n’adhérons pas et qui vont alors être   difficiles à "vendre" à nos équipes. Il sera tentant de travestir un peu la vérité. Mais de nouveau, cela n’est pas une bonne idée, les équipes doivent pouvoir vous faire confiance et reconnaître en vous un meneur. Il n’est guère mieux d’essayer de jouer la carte de l’honnêteté en partageant avec ses équipes ses propres doutes sur la stratégie du management, car cela est le meilleur moyen de démotiver tout le monde.

Alors, la solution ? (c’est vrai, je me contredis, alors, faut-il être honnête… ou pas ?)

Tout d’abord, discuter avec son management pour comprendre ce qui a motivé cette décision. Souvent, nous n’avons pas toutes les informations en main et ne comprenons pas suffisamment les enjeux globaux. Il peut être bien de comprendre également pourquoi les solutions alternatives ont été écartées. Normalement, si vous êtes aligné sur les valeurs de l’entreprise, cela devrait suffire pour lever vos doutes. Cependant, si malgré tout cela, vous n’êtes pas convaincu et on vous demande de mettre en place une stratégie qui n’est pas en adéquation avec vos valeurs ou qui est tout simplement inepte à vos yeux, alors, c’est peut-être le bon moment de se poser la question de si vous souhaitez réellement rester dans cette entreprise.

Donc, même si cela est difficile, même si on sait que la discussion va être houleuse, il faut faire preuve d’honnêteté au travail.

Après la tournure de phrase importe, crier "t’es nul !", ce n’est pas faire preuve d’honnêteté, c’est juste être bête et méchant. Il ne faut aussi surtout pas non plus débiter des vérités à tout-va, mais juste celles nécessaires, adaptées et justes dans un cadre professionnel. Lorsqu’elles permettent de faire évoluer la situation dans le bon sens et sont "un mal pour un bien". Non seulement cela vous permettra de gagner le respect et la confiance de toutes les parties prenantes, mais de plus, cela vous présentera comme une personne enthousiaste et honnête, n’ayant pas peur de prendre des décisions dures si la situation le requiert. 

Aussi ne reportez plus à demain, ne dissimulez plus les problèmes aux autres et à vous-même, faites preuve de courage ! Les moments que l’on regrette plus tard, sont souvent ceux de couardises, jamais ceux difficiles où nous avons agi comme il seyait, avec honnêteté. 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle