Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Cognitive

Le blog des experts des neurosciences

Non, vos émotions ne restent pas à la porte de l'entreprise!

Publié le

Non, vos émotions ne restent pas à la porte de l'entreprise!

Nos émotions sont de véritables outils qui guident nos comportements. Pourtant, elles sont un sujet tabou dans le monde du travail, certains allant même jusqu’à penser qu’elles ne peuvent pas passer la porte de l’entreprise. Dans un monde où nos interactions réelles et virtuelles se multiplient et se complexifient, comprendre l’importance de nos émotions est devenu crucial, et pourrait permettre de porter un nouveau regard sur ces comportements si mal reçus dans l’entreprise.

 

Qu’est-ce vraiment qu’une émotion ?

Mais d'abord, qu’est-ce qu’une émotion ? Une émotion est une réaction biologique du cerveau et du corps, en réponse à une information perçue dans notre environnement. Les réactions émotionnelles sont généralement brèves, intenses et complexes. Ainsi, une émotion ne dure souvent que quelques secondes, parfois quelques minutes, et est déclenchée par un événement précis (ex. : un bruit retentissant dans le cas de la peur, une incivilité dans le cas de la colère, etc.).

Les six émotions les plus communément étudiées chez l’humain sont la peur, la colère, la joie, la surprise, le dégoût et la tristesse. Et comme la racine latine emovere ("mettre en mouvement") du terme émotion le précise, *nos émotions nous incitent à l’action*. Ainsi, nos réactions émotionnelles sont généralement accompagnées de manifestations corporelles (expressions faciales, postures ...), qui diffèrent en fonction de l’émotion ressentie. La réaction de colère par exemple, qui se traduit psychologiquement par une sensation d'hostilité envers une personne ou une situation, pourra s’accompagner d’un froncement des sourcils et d'une posture dirigée vers l'avant. Mais, ces différentes réactions ont-elles une fonction ?

 

Ces réactions ont-elles une fonction ?

Les études scientifiques suggèrent que ces différentes manifestations du corps permettent à l’organisme de se préparer à réagir de façon adaptée. Par exemple, la colère serait associée à une motivation d'approcher la source de l'émotion (une personne, un objet ...). Ces comportements favoriseraient les face à face, dans le but de faire cesser la situation provoquant l'émotion [1]. Dans la cas de la peur, l'écarquillement des yeux nous permettrait, en ouvrant notre champ de vision, de mieux détecter un danger qui approche [2].

 

Mais pourquoi réagit-on même lorsque la menace n’est pas avérée ?

Les réactions émotionnelles sont déclenchées par un circuit de notre cerveau appelé le "système limbique", du fait de sa position enfoui dans les limbes du cerveau. Ce circuit, partagé par un très grand nombre d’espèces animales, a pour spécificité de s’activer extrêmement rapidement et de déclencher des réactions émotionnelles de façon quasi automatique, en dehors de notre volonté. Ainsi, lorsque l’on entend un bruit retentissant par exemple, la réaction de peur intervient immédiatement, mais ne dure généralement qu’un instant, le temps d’identifier la source du potentiel danger ("ouf ce n’est qu’une porte qui claque"). Bien que parfois injustifiées, ces réactions nous permettent de mobiliser nos ressources de façon très rapide, afin de réagir de façon appropriée si le besoin se présente. Notre cerveau a ainsi évolué de façon à déclencher des réactions émotionnelles plutôt trop, que pas assez. En effet, il est plus adapté de réagir à un bruit qui se trouve n’être qu’anodin, que de ne pas réagir et de se trouver ainsi en plus grand danger si la menace est réelle [3].

 

Le rôle important des émotions permet de comprendre pourquoi elles parviennent à nous submerger ! L’évolution nous a doté de ce mécanisme essentiel à notre survie, et il est ainsi capital de prendre en compte les émotions dans notre fonctionnement quotidien. Car en effet, les écouter peut nous permettre de mieux gérer certaines situations. Par exemple, si un événement dans le quotidien de travail provoque la colère ou la peur, il est essentiel d’identifier son émotion, et d’essayer d’en comprendre les causes pour mieux la gérer, plutôt que de l’inhiber sous prétexte qu’elle n’est pas la bienvenue. Nos émotions sont des indicateurs auxquels il faut absolument prêter attention au quotidien, y compris au sein même de l’entreprise. Cependant, il est important de savoir appréhender ses propres émotions. Cette capacité du cerveau appelée la régulation émotionnelle permet d'apprivoiser nos émotions, et elle peut s’apprendre à tout âge. Nous aborderons ce sujet important dans un des prochains articles de l’Usine Cognitive !

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[1] Carver, C. S., & Harmon-Jones, E. (2009). Anger is an approach-related affect: evidence and implications. Psychological bulletin, 135(2), 183.
[2] Susskind, J. M., Lee, D. H., Cusi, A., Feiman, R., Grabski, W., & Anderson, A. K. (2008). Expressing fear enhances sensory acquisition. Nature neuroscience, 11(7), 843.
[3] Adolphs, R. (2013). The biology of fear. Current Biology, 23(2), R79-R93
.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle